Si tu étais encore là


J’aimerais te dire, j’aimerais savoir…

Il y a des fraises des bois dans mon jardin.

(Pourquoi le tapais-tu si fort ?)

J’ai deux beaux garçons maintenant. Tes petits-fils. 

(T’amusais-tu de la voir pleurer ?)

Il m’a fallu des années pour me reconstruire et me connaître. 

(Comment faisais-tu pour être aussi bon et aussi mauvais ?)

J’ai vraiment essayé de garder mes promesses murmurées. 

(M’entendais tu à la fin quand je te parlais ?)

Personne ne m’a accompagnée à l’autel pour me marier. 

(Regrettes-tu le mal que tu as semé ?)

J’ai mis tant de kilomètres entre la maison qui m’a vu grandir et celle qui me voit vivre. 

(Aurais-tu pu imaginer ce qui allait se passer après ton départ ?)

Je suis heureuse même si rien n’est parfait, et ne le sera jamais. 

(As-tu lâché prise parce que je te l’ai demandé ?)

J’aurais aimé avoir ton talent pour bricoler et tout rénover. 

(Es-tu fier de ce que nous sommes devenus ?)

Je me souviens de tout, je ne peux rien oublier. 

(Par qui as-tu été cassé pour devenir ce que tu étais ?)

Je crois que je t’ai aimé autant que je t’ai détesté. 

(Depuis 11 ans, déjà, j’ai eu le temps d’y penser.)

Publicités

7 réponses à “Si tu étais encore là

  1. Que dire….
    Simplement que je t embrasse et te sers bien fort dans mes bras.
    C est dérisoire mais c est sincère

  2. J’ai le cœur serré à te lire… De douces pensées pour l’enfant que tu fûts et la belle personne que tu es devenue…

  3. Ahhhhhh je chiale presque. le mien est là, loin, car il me fait trop mal et mes enfants me reprochent de l’ éloigner d’eux . Et lui dit « j’aime mes petits enfants » Je ne sais pas pourquoi je te dis ça à toi Pas de mélodrame mais c’est toi qui a commencé. .. si tu pleures, je pleures avec toi. Voilà je pleure …la maternité nous oblige à y faire face et à se protéger. Et la culpabilité… des fois j’ai honte mais je préférerai qu’il ne soit plus là. ..
    Bon ben tu en sais plus que mes amies sur moi quelle intimité grâce à tes lignes. Bisous

  4. Bonjour, je lis souvent mais commente rarement. Merci d’avoir écrit ce texte qui me tire les larmes mais dit tout ce que que mon coeur ressent et me crie en ce moment.
    Je t’envoie plein de bonnes ondes de réconfort même si l’on ne se connaît pas.

  5. Ouch… Je suis en plein dedans.
    Le mien vient de rater son départ et le mélodrame est mon quotidien depuis plusieurs semaines.
    Moi je sais qui l’a cassé mais ça ne résous rien et c’est quand même à nous de faire avec ce qu’il est aujourd’hui. Et c’est pas juste. Et c’est trop dur.
    Et j’apprends à me protéger, à résister à la manipulation et à la déception de ce qui ne sera plus jamais comme avant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s