Ce que tu sais quand arrive le deuxième

Capture d’écran 2015-11-11 à 15.57.14

L’avantage du deuxième enfant, c’est qu’en plus de rentabiliser tes vergetures et te permettre de devenir riche sur le dos des contribuables grâce aux allocations familiales, c’est que tu n’es plus débutante. Tu as eu ton badge ENFANT !*

Et en tant que vétérante de la couche sale et des nuits pourries, tu sais plein de choses qui t’aident à avoir un tout petit moins envie de te pendre avec le flexible de douche (quand t’arrives à trouver le temps de prendre une douche) ou de boulotter compulsivement du chocolat (le chocolat ne refroidit pas, le chocolat est toujours là pour toi, le chocolat sait ce que tu endures.)

#1. Les étiquettes de taille de vêtements pour bébés sont cousues par des mecs bourrés, dans le noir. Le même jour, ton héritier peut donc porter avec goût un body 12 mois, un pantalon 6 mois et un pull 3 mois.

#2. Il ne sert à rien de chercher de raison à tout, c’est encore plus prise de tête que la logique du code de la route et au final, dans 99 % des cas, la chiantitude des bébés, c’est idiopathique.

#3. En matière d’alimentation solide, aucun parent normalement fatigué ne compte les grammes. A moins que l’enfant ne soit inscrit à Weight Watchers (une tétée, c’est combien de PP ?).

#4. D’ailleurs, ce qu’on appelle joliment diversification dans le carnet de santé est largement plus connue sous le nom de putain-il-m’en-a-foutu-partout et nan-recrache-pas-tout.

#5. Les 3 boutons du body, en bas, ne servent à rien, à part à engraisser le type qui a inventé ce moyen de fermeture. Celui du milieu, ou les deux latéraux, ça suffit largement au parent feignant.

#6. Les conseils non sollicités des uns et des autres se roulent très bien en cylindre très compact, et enduits d’un peu d’huile vegan, ils se rangent vraiment très facilement au fond du c**.

#7. En matière de principes, y a la la théorie et la pratique. C’est un peu comme la nuit complète et la nuit vécue, y a l’utopie et la réalité. Fais de ton mieux et ce sera déjà énorme.

#8. Un seul enfant, en fait, c’était facile. Enfin tu penses ça aujourd’hui, mais à l’époque, tu te planquais dans un coin en boule tout en chantant Une Souris Verte. Fais pas ta maligne.

#9. Plus de la moitié de tes cartons de bordel de puériculture resteront au garage à tout jamais : tu t’es bien fait pigeonner, la plupart du matos pour nain c’est du marketing sentimental choupi choupi.

#10. Ils finissent TOUJOURS par s’endormir. Promis.

*Dédicace à tous les amateurs de Oua-Câlins.

Publicités

9 réponses à “Ce que tu sais quand arrive le deuxième

  1. et je te raconte pas le troisième… … Après tu décides de donner tout ton matériel de puériculture et déclare haut et fort qu’on ne t’y reprendra plus… (C’est du vécu) 😉

  2. Lol encore et toujours raison. Moi j’ai un monticule de choses dans mon garage dans des cartons et meme sur ebay ou le bon coin ca ne part pas. vêtements, transat, surtout vêtement entre ceux qui vous en offre et ceux pour lequel on craque y’en a tellement que bébé grandit avant qu’on ait le temps de tout lui mettre…
    pour les body c’est clair, quel est l’imbecile qui a crée cela. Et surtout inventer des body qui se passe par la tete et plus les body que nous portions nous même enfant a fermer sur le coté tellement plus pratique en cas de diarrhé que celui qui se passe par la tete ou on badigeonne l’enfant…moi qui suis ass mat et qui n’ait pas le droit de donner de bain j’adore ce type de systeme suis a 2 doigts de virer les body le matin a l’arrivée de l’enfant et lui remettre le soir ni vu ni connu LOL

    • astuce : ceux qui passent par la tête, avec le col « américain » (je crois que c’est le nom), s’enlèvent très facilement par le bas, ils sont fait pour 😉

  3. Salut, on a 2 enfants, c’est beau mais nous avons pris un rythme ou l’on ne vois plus le temps passer! Entre les courses le boulot et la maison tu est comptent si tu arrive a avoir 15min sur le canapés ou sur ta moto!

  4. Oui, en général quand le deuxième arrive on a abandonné ses principes et accepté qu’un enfant c’est complètement irrationnel…on s’est déjà tapé la tête contre le mur un certain nombre de fois, essayé de se pendre avec la sangle du sac à langer, pleuré de longues heures seule dans le noir, répondu à des questions existentielles telles que « pourquoi les filles elles ont pas de zizi » où encore « mais il habite où le père noël? »…bref on est blasée quoi! Enfin presque…

  5. J’adore !! J’ai bien rigole’ …et je me suis imaginé quand j’aurai le grade de maman de 2 enfants !!
    Bravo !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s