Signes extérieurs de maternitude

Y a des signes qui ne trompent pas. Tu peux essayer de te la jouer nullipare fraiche et dispose, mais tu ne berneras personne.

Quand on te voit, on le sait.

#1. Tu fais 10 ans de plus que l’âge officiel indiqué sur ta CNI – ta photo ne te ressemble plus du tout.

Avantage : on ne te demande plus jamais ta carte d’identité à la caisse du supermarché quand tu veux acheter de l’alcool (dans le but à peine dissimulé d’oublier justement qu’on n’a plus aucune raison de te la demander).

Inconvénient : tous les vendeurs en téléphonie de 25 ans à peine et tous leurs boutons t’appellent « Madame » et te demandent si tu es déjà équipée de la nouvelle technologie Internet chez toi.

#2. Tu as toujours un reste du repas précédent caché quelque part sur toi.

Avantage : ça te rappelle l’époque où tu jouais à Où est Charlie, version culinaire. « Où est la purée de panais ? » Sur ton épaule, ton jean, le bout de ta godasse, ton sourcil droit.

Inconvénient : certains aliments commencent rapidement à poquer une fois sur le tissu, et tu passerais presque pour une femme qui se néglige avec tes relents de légume oublié dans le bac ou de lait caillé un peu trop bio. Compost d’été ou Vomi lacté, de chez Chanel.

#3. Tu es la victime chronique d’une rébellion capillaire, une mèche de cheveux se la jouant épi libre.

Avantage : ça te donne un petit côté MILF Hipster assez grungy et tu présentes moins de prise au vent en cas de tempête.

Inconvénient : t’as un air très con, surtout si la purée de panais a élu domicile sur l’épi. Le facteur et la boulangère ne te regardent plus dans les yeux, ce qui évitent les commentaires odieux « oh mais faut dormir la nuit, Madame ! »

#4. Tu as un sac à main aussi gros que tes sacs de voyage du temps où tu partais sur un coup de tête en weekend en amoureux.

Avantage : aucun risque de l’oublier quelque part, vu le poids tu t’en rends compte tout de suite : « tiens mes épaules sont équilibrées, j’ai oublié mon sac ! »

Inconvénient : tu ne peux pas le prendre en bagage à main en avion, tu es obligée de payer le supplément pour la soute à bagage. Heureusement que tu ne pars plus en vacances.

#5. Tu portes des chaussettes complètement différentes, parce qu’entre celles que les enfants planquent et celles qui disparaissent entre la machine et l’étendoir, t’as vraiment pas le temps de chercher.

Avantage : ça te rajeunit, tu te sens comme Punky Brewster. Belle rebelle, avec les pieds au chaud.

Inconvénient : devoir expliquer à la sage-femme que tu souhaites garder tes chaussures pendant la rééducation du périnée ou le frottis, c’est exotique.

#6. Tu penches souvent la tête sur le côté quand tu écoutes tes enfants, la directrice de crèche, la maîtresse ou la mère du copain venu pour le goûter. Juste pour te reposer un peu le cou.

Avantage : ça donne un air gentil qui n’est vraiment pas de trop, vu la gueule de zombie asocial que tu traines depuis le démoulage.

Inconvénient : tu t’approches dangereusement de ligne rouge – t’endormir debout en souriant, les yeux ouverts. Comme les députées à l’Assemblée.

#7. Tu te balances doucement de droite à gauche ou d’avant en arrière dès que tu entends un bébé pleurer.

Avantage : c’est relaxant, c’est comme une micro sieste, on dirait que ça remplacerait la nuit que tu as pas eu depuis 4 jours.

Inconvénient : on risque de te demander si tu es suivie par un médecin ou te proposer de suivre les gentils messieurs en camion blanc qui fait de la musique.

#8. Tu regardes partout à la fois, tes yeux ne sont jamais fixes, près à détecter la moindre connerie.

Avantage : tu ferais un super témoin en cas de meurtre, vol, accident de voiture, tout ce qui a lieu autour de toi à moins de 40 mètres.

Inconvénient : la défense ferait voler en éclat la crédibilité de ton témoignage, arguant à raison que ta dette de sommeil est supérieure à celle de la France.

#9. Tu te promènes avec un sein bien rangé et un autre qui ballotte dans tous les sens, vu que tu as oublié de refermer ton soutif après la tétée.

Avantage : les voitures s’arrêtent plus facilement au passage piéton. Merci monsieur.

Inconvénient : la directrice de crèche te regarde avec un air réprobateur et y a des chances que ça retombe sur la gueule de ton enfant à un moment donné.

#10. Tu as toujours un truc à la main, et parfois tu ne sais même plus comment il est arrivé là, ce truc. Faut dire que tu passes ton temps à ratisser chez toi.

Tu tiens un jouet, un petit suisse, une tétine, un bonbon, un jeton de manège, une couche sale.

Avantage : ça te donne un air très occupé, et ça fait travailler la mémoire. Alzheimer ne passera pas par toi.

Inconvénient : pour attraper un nouvel objet, tu lâches le précédent, du coup tu ne retrouves plus rien. Enfin si, mais complètement par hasard. Genre le téléphone dans le frigo, les clés de la voiture sur la machine à laver, la télécommande dans le tiroir à chaussettes.

Rien à faire, tu es mère.

photo-93

Publicités

10 réponses à “Signes extérieurs de maternitude

  1. moi j’adore tes posts en général mais j’avoue que celui ci ça me déprime… mais c’est surement parce que je n’arrive pas à devenir maman depuis trois ans… je me dis : quoi??? je souffre autant moralement et physiquement ( fiv et compagnie) pour provoquer quelque chose qui, n’arrivera peut etre jamais et qui, si ça arrive enfin, décrit comme ça, me donne plutot envie de fuir et de renoncer à ce pourquoi je me bats depuis trois ans… Est ce que ça vaut la peine si c’est pour me sentir si mal ensuite? ça ne me réussit pas trop ce post… J’ai du mal à entendre le moindre aspecte negatif meme pour rigoler, de cette chance d’avoir enfin des enfants… ça doit etre normal… si certaines auraient réagi comme moi avabt d etre enceinte et peuvent me dire que non, maintenant qu elles sont mamans ça les fait vraiment marrer mais tout ça c’est pas si vrai que ça, je suis preneuse… parce que là, j’ai plutot tendance à me dire : heu, en fait, ça ne marche pas, chouette, il est encore temps de lacher l’affaire, si c’est pour avoir autant de problemes en plus, vus tout ceux que tu as déjà sans les avantages d un bébé…
    voilà, c est ce que moi je ressens à la lecture de ce post. Bien écrit, comme toujours. Bravo. Mais là, ça me le fait pas 😦 pourquoi? le desespoir tue t il le sens de l humour, le sens du  » second degré »? Ou bien tout simplement, la littérature satrique concernant la maternité est il contre indiqué à celles qui crevent de ne pas réussir à l etre? je me demande… désolée de plomber l’ambiance mais il fallait que ça sorte. please ne m en mettez pas plein la gueule; c est déjà ras avec risque de déborder je voudrais pas me noyer dans mon verre d’eau des yeux.
    j espere conersver la « hate » de passer dans le pays des mamans meme si là ça donne pas trop envie… bizarre comme on reve toujours des choses qu on critiquera ensuite allegrement… ça me fout les jetons moi… en meme temps, tout me fout les jetons en ce moment… ça doit etre normal… l infertilité et son double effet kiss pas cool.
    bisous à toutes les mamans et  » bon courage » loool
    en fait, avant d etre maman on entend bon courage, apres on entend bon courage… pfiouh dur dur! mon stock a moi est déjà épuisé j avance à crédit alors ça promet… peut etre que la venue d un petit bébé apporte un bonus illimité de courage… je ne sais pas… c est bien le probleme. Je ne sais pas.

  2. Qu’est ce que j’ai rit, Je m’y retrouve de 1 à 10 ! Si un de ces 4 tu as le temps entre deux conneries de gnome pour un petit questionnaire qu’on refile de blog en blog (The Patate Game, j’adore comment ils ont appelé ça !!) Et bien viens faire un petit tour du côté de mon blog je t’ai mise dans ma liste ;-p Et en attendant, vivement le prochain post !!! Bon Week-end !

  3. Bonjour, juste un petit mot pour vous feliciter encore, j’ai acheté le livre la semaine dernière et j’ai pas pu résister, meme avec un autre entamé à coté je l’ai lu, et dévoré. J’ai fait des contractions de fous rires avec les chapitres sur les joies de l’administration et le test O sullivan, vraiment c’était génial!
    Y’aurait il un autre livre de prévu sur l’apres accouchement par exemple, suite de couches, retour de la maternité avec les reveils a tout heure, et l’éducation du jeune enfant (apprentissage pour jeune parents n’ayant pas eu mode d’emploi avant et pour les pluripares les joies de remettre cela alors qu’on sait ce qui nous attend)?, Franchement ce serait super!

    Merci pour ses fous rires
    Je suis heureuse de vous dire que quand je regarde mes stats sur mon blog, le lien que j’ai mis vers votre blog via mon article vous étant consacré est lu tous les jours depuis que je l’ai publié. Vous le méritez.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s