Au coeur de la vie quotidienne d’une petite tornade – Deuxième partie

(jingle TF12 lobotomie-partiellisant)

Quand nous avons quitté McBaby, il était occupé à dépiauter minutieusement le porte-feuille oublié par son père le matin même sur un coin de chaise. Nous retrouvons donc ce petit être farci aux bourrelets mignons assis sur le carrelage, entouré d’une dizaine de cartes de fidélité, en plein mâchouillage baveux d’un coin de la carte d’identité paternelle. Sa mère ne réagit pas. Elle a bien vu ce qu’il se passait, mais joue la carte du c’est-que-du-plastique-et-là-je-suis-vraiment-occupée.

« Oh, je suis pas naïf, hein, je sais bien qu’elle voit tout. Tant que casse pas un truc, elle me laisse faire, elle est du genre coolos ma mère. Elle me laisse même jouer avec la télécommande ou avec des macaronis crus. Une fois quand même, on a bien rigolé, j’ai planqué la télécommande dans la poubelle, et mon père a dû y foutre les mains pour la retrouver. Ca leur apprendra à rien ranger, tiens. »

A mesure que la matinée avance, le ventre de Monsieur Bébé se met à gargouiller, malgré un petit pain au lait dévoré devant un dessin animé débilitant vers 9h. Il est alors temps de rappeler à la maman les règles de bienséance :

« Vers 11h, je deviens un peu capricieux, je lui tire sur le pantalon, je demande les bras alors que franchement, je m’en fous, je sais très bien marcher. Je fais semblant de manger un accoudoir ou je me fourre mon doudou dans la bouche. Alors je sais ce que tu penses : pourquoi je demande pas simplement à manger ? Ben j’ai décidé de pas parler tout de suite tout de suite. Déjà j’ai marché tôt, je me suis laisser pousser les dents et les cheveux, je mange presque tout seul… ça va bien, hein. Si je me mets à parler, je suis sûre qu’ils m’envoient en colo aux prochaines vacances et que j’ai un studio à moi d’ici la fin de l’année. Je préfère être logé, nourri et torché quelque temps encore. Vas-y, le répète pas, déconne pas. »

Le déjeuner est un carnage total : le carrelage est repeint, le visage de McBaby est constellé de grumeaux de purée… sans parler des cheveux de sa mère. Pour la santé mentale des téléspectatrices nullipares et des maniaques de la propreté, nous avons choisi de ne pas diffuser ces images. 

Après le déjeuner, c’est le repos du guerrier. Notre expert estime que McBaby a parcouru 456 km en une matinée, entre l’entrée et la salle de bains, en passant par le salon. Une sieste s’impose :

« Clairement, après avoir bien bouffé, j’aime bien aller pieuter un peu. J’en profite hein, j’ai pas encore de devoirs ni de cotisation retraite sur le dos. Et je vois bien que ma mère est grave soulagée quand elle me couche, limite on croirait que c’est elle qui va se reposer.

Vers 18h, quand sa mère commence sérieusement à réfléchir aux techniques artisanales d’auto-ligature des trompes, la délivrance temporaire porte un nom : le bain. Chez notre spécimen d’étude, la baignoire est inexistante, et la toilette se fait donc dans le bac de douche.

« Alors au début, quand j’étais vraiment nain, j’avais ma petite baignoire, mais franchement, c’est un truc de Polly Pocket, je suis un grand maintenant, je préfère prendre ma douche avec ma mère. Je te cache pas qu’au début j’avais un peu peur du gros tuyau gris qui lance de l’eau mais j’ai mûri, j’arrive même à le tenir tout seul. Parfois j’ai envie de faire pipi alors j’attends que ma mère regarde ailleurs et hop. Je mélange rapidement l’eau avec la brosse à dents de Papa, je fais un joli sourire et je me laisse sagement laver le cul – ni vu ni connu ! Bon quand elle essaie de me laver les cheveux je deviens un peu hystérique, je te le cache pas – j’ai l’impression de me noyer comme quand elle me fourrait du sérum dans le nez pour mes rhumes. Une horreur, j’ai trop envie de changer de Maman quand elle fait ça. Heureusement après j’ai tétée, donc ça va mieux. »

Une fois approximativement propre, le petit être survitaminé est peignoirisé. Il s’enfuit alors dans le salon, laissant une trainée de flotte derrière lui. L’étape lutte greco-romaine entre mère et fils va bientôt commencer.

« Moi je suis bien à poil, j’aime bien, ça me rappelle ma phase pré-démoulage. Alors après le bain, je m’échappe. Obligé, sinon ma mère me colle une couche sur le cul en moins de temps qu’il faut pour dire Baka Baka. Je m’arrange pour faire un petit pipi dans le couloir, ça me laisse une longueur d’avance, le temps qu’elle nettoie. Mais quand elle me chope, elle me lâche plus. Plaquage sur la table à langer, frottage du corps et des cheveux, et hop, même pas le temps de me retourner et de lui montrer mes fesses qu’elle m’a enfilé un body et un pyjama ridicule avec un lapin qui se croit rigolo dessus. »

On apprend ainsi que la mère est un animal rusé qui sait faire diversion au moment de fermer la couche, et qui a développé une technique ninja pour habiller son héritier turbulent en moins de 1’46 ». Le bain agit ensuite comme un puissant xanax sur l’enfant, et sa mère peut donc préparer son diner dans un climat à peu près serein.

« Le bain, ça me détend. Tu comprends, j’ai eu une journée hyper chargée. Chaque jour faut que j’invente une nouvelle connerie expérience, que je trouve de nouvelles planques pour les télécommandes et le téléphone de ma mère… au début je coinçais tout dans le canapé mais maintenant elle retrouve tout bien trop facilement, c’est vraiment plus drôle. Et puis quand mon père rentre du boulot, je suis d’humeur à supporter ses jeux bizarres, la « bagarre » par terre ou le tennis dans le couloir. Il est plutôt fun mon père, mais je sens bien qu’il est pas fini-fini comme adulte. »

Le dêner se déroule sans encombre : à croire que l’enfant n’est qu’un estomac sur pattes. Il est donc temps pour nous de quitter McBaby qui baille entre deux bouchées de banane écrasée.

« Merci d’être passés les gars, je finis mon dessert et je file me coucher. J’ai déjà plein de trucs de prévus pour demain, parait qu’on va même aller en courses et au parc, j’ai trop hâte. Si je gère bien j’aurais même droit à un nouveau jouet. Repassez quand vous voulez, hein, et la bise à tous mes potes bébés. »

Publicités

19 réponses à “Au coeur de la vie quotidienne d’une petite tornade – Deuxième partie

  1. Merci pour pour ce super reportage 🙂 Et pour ce blog terrible, qui permet de rire et de dédramatiser le quotidien. Sacrée plume McMaman !
    Et j’oublie pas de voter, promis !

  2. Sublimissime!

     » limite on croirait que c’est elle qui va se reposer. » Ben un peu quand même. ^^

  3. J’aime bien le « Il est plutôt fun mon père, mais je sens bien qu’il est pas fini-fini comme adulte » je suis sur que Billy doit apprécier …

    Mais bon faut dire que bien souvent le mâle (pas toujours dominant) se pointe bien souvent une fois que le précieux est nourri/calmé/rempli/changé et se demande ce que l’on peut reprocher à ce petit ange.

  4. Le mien aussi s’évade de la salle de bain, une fois le bain terminé. Direction le salon, le zguègue à l’air, tout content de lui. Là, ça devient une partie de Risk. Faut mettre au point une stratégie d’usure. Hop! la couche d’abord (il a déjà arrosé trois fois son coffre à jouets). On attends une accalmie et hop! le body! A partir de ce moment, la résistance faiblit. On enfile rapidos le haut du pyj’ (en faisant gaffe à ne pas dé-greffer le doudou de la main sinon, c’est le drame) et le bas, c’est comme pour les chevaux, le hobbit donne ses pieds. Ca fait deux mois que je peux plus le changer allongé. Je vis l’enfer…mais le reste du temps, il est cool mon dodu.

  5. Ça ressemble beaucoup à ce que fait « mon blog de bebe »… Dommage que ça arrive après en fait.

    • Dommage que ta bêtise t’empêche de voir que :
      1. ton blog, je le connais pas, et je m’en porte assez bien
      2. y a rien de méga original à faire parler un bébé et ton blog de 10 jours est certainement pas le premier à le faire
      3. je l’ai déjà fait en mars dernier pour Les lactoliques anonymes.
      Donc tes commentaires de merde, tu te les carres.

      • Ah mais pardon, tu l’as mal pris… En fait c’était pas bien méchant, désolée, j’ai peut être été trop rapide: alors, en fait, j’adore cette façon de faire parler les enfants, c’est très amusant, et comme le blog de bebe en a fait son thème et qu’en ce moment on en parle beaucoup, je trouvais dommage que tes billets arrivent « juste » pendant le buzz

      • Zut pardon j’ai cliqué avant de finir.

        Donc… Oui voila, c’est dommage que ça arrive pendanT le buzz de ce blog qui cartonne. C’est tout.

        Maintenant j’ai accusé personne de plagiat, faut pas non plus se sentir persécutées les filles, on se détend!
        Wouf, ça part au quart de tour…

    • Envoie-lui la police des blogs. Elle l’accueillera à coups de pelle. Et remballe tes commentaires qui ne servent juste à rien.
      Quel est le problème exactement ? Une fois qu’un sujet a été abordé par quelqu’un sur le web, dans un obscur blog qui plus est, on a même plus le droit d’en causer ? Cette manière d’insinuer est juste stérile et malfaisante.
      Je serais toi, je passerais mon chemin.

    • Ca ressemble beaucoup à un commentaire inutile et merdique…
      Dommage que tu l’aies posté.

    • Nan mais ce qu’il faut pas lire quoi. Voilà de quoi LOLER un moment.
      Dommage que tu n’aies pas assez de cran pour venir cracher ta bêtise à visage découvert, en fait.

  6. « jai trop envie de changer de maman »: elle m’a fait bien rire celle là, j’imaginais mc baby au mac mother store en train de commander une nouvelle mac maman!

  7. c carrément mon fils, tu comprends méga bien le comportement bébé, t’es trop forte McMaman!!! en ce moment il cache tout aussi, ce soir j’ai retrouvé les voitures de son grand frère dans la poubelle, je l’ai vu mais jamais il est dans la cuisine sauf quand je cuisine, sinon toutes les portes sont fermés lol le mien il s’embête des fois mdr

  8. Le coups du « je me casse tout nu et tout trempé de la salle de bain en courant » je l’ais touuuuuuus les soirs et faut dire que ca me saoule grave qu’après une rude journée(reranger 2 fois le meuble à chaussures que le titi à défait, reranger 3 fois la corbeille du tri-sélectif, reranger une fois l’étagère à serviette de toilette etc….)j’ai pas franchement envie de ma taper un footing/cache-cache puis une partie de boxe pour le mettre en pyjama…

  9. ah et pour la partie cache-cache avec les affaires importantes de la maison je suis actuellement en train de chercher 1 des 2 tringles à rideaux de la fenêtre de cuisine….ainsi que la clef qui ouvre le placard à boîte de conserves…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s