Au coeur de la vie quotidienne d’une petite tornade – Première partie

Leur langage est incompréhensible. Leurs moeurs si particulières échappent aux cerveaux adultes plus évolués. Leurs élans naïfs nous étonnent. Les tout-petits sont des êtres fascinants d’irresponsabilité et d’inconscience.

Pour vous, notre équipe de reporters s’est plongée au coeur de la vie quotidienne d’une petite tornade de 80 cm. Pour nous, McBaby dévoile sa vision du monde, de sa mère, de sa vie. Un reportage exclusif de TF12 : la vie quotidienne à travers les yeux d’un gamin.

McBaby, 15 mois, se réveille tous les jours à une heure indue pour sa mère. Des bruits étranges et envoûtant se font entendre à travers la porte de sa chambre. 

« Baka Baka Baka Baka Bouilla Bouilla Bouilla »

McBaby nous explique : « Bon, là, il est 6h14, moi j’ai bien assez pieuté, hein, comme si j’avais pas remarqué que mes parents m’avaient largué au lit vite fait pour avoir une soirée tranquille. Genre je suis fatigant. J’te jure, comme si c’était usant d’élever un gamin, franchement ils exagèrent. Alors ma technique, je te le dis à toi mais tu le répètes pas, hein, c’est de faire la bouche en coeur en racontant des inepsies régressives, ça fait craquer ma mère, mon père, et même les vieilles dans la rue. M’en fous des vieilles, faut pas qu’elles me tripotent la joue, quoi. Bref, quand j’en ai un peu marre de raconter des conneries et que ma mère a toujours pas émergé, je commence à taper au mur, c’est infaillible. En 3 minutes j’entends ma génitrice se déventouser de son lit, allumer la lumière et ouvrir ma porte. »

La première étape de la journée, pour tous les bébés, c’est le changement de la couche. Pour vous, nos experts en pipi-caca ont assisté à un changement de couche subatomique.

« Bon alors là, clairement, j’ai le cul qui colle. Ca fait près de 11 heures que je me farcis la même couche et j’ai bien envie de sentir un courant d’air sur mon popotin. Pour la bonne forme, je râle quand même un peu quand ma mère (vous verriez sa tronche au réveil, c’est pas jojo) m’allonge sur la table à langer. Faudrait pas qu’elle croit que tout est acquis quand même. Je fais mine de pas être vexé quand elle me sort un truc genre « ah bah ça va, pas de souci de constipation, hein » mais dès qu’elle commence à me nettoyer le cul avec son coton mouillé, je lui pète sur les doigts, ça la dresse. Bon après, classique, sourires, Baka Baka tout ça, faudrait pas qu’elle pense que je suis ingrat. Je crains qu’elle me laisse mariner dans mon pipi si je suis pas assez mignon. »

Une fois habillé, le petit être est lâché dans l’arène du salon : son terrain de jeu et de bataille. Tout objet potentiellement dangereux ou cassable doit être rangé. Tout oubli sera sanctionné par une mort prématurée dudit objet – sous la torture.

« Quand j’entre dans le salon, je commence toujours par faire un petit repérage rapide : table basse, bord de table à manger, canapé… Y a forcément un truc qu’ils ont oublié de ranger hier soir. Je profite discrétos que ma mère se fasse couler un café pour choper ses lunettes sur l’accoudoir et je vérifie un peu l’écartement des branches en tirant dessus. Si elle me capte, je fais le mignon, genre je lui tends la paire de lunettes, et cette grande naïve pense que je voulais juste lui donner. Débutante. »

L’objectif de la matinée : rendre méconnaissable la pièce. Depuis que le tout-petit marche, il entreprend un stage à domicile de déménageur junior. On comprend aisément le besoin de la mère d’enchainer les doses de caféine pour rester alerte. Le jeu préféré de McBaby ces jours-ci : passer le balai. Sur les murs.

« Le balai, je l’ai découvert dans la buanderie pendant que ma mère triait du linge. Je l’avais jamais vu l’utiliser avant, faut dire qu’elle est plutôt feignasse, elle laisse mon père utiliser la grosse machine qui aspire et fait vachement de bruit – moi je l’aime pas, elle me fait peur. Dès que mon père l’allume, je la débranche. J’aime bien jouer avec le balai, mais je m’en fous de nettoyer moi, je trouve ça super c’est un genre de sabre laser. J’ai pas le droit de m’approcher de la télé avec, je trouve que c’est un peu méchant de ne pas me faire confiance comme ça. Quand je le coince sous la table, suffit que je râle un peu fort et ma mère vient le sortir, elle est plutôt cool. »

Pendant que McBaby redécore le salon, s’échappe dans l’entrée ou dans le bureau (nos équipes auront assisté à 4 tentatives de fugues et 13 éteignages de PC en une journée de reportage), sa mère s’évertue à vaquer à ses occupations, une oreille toujours dressée et un oeil toujours tourné vers la source de bêtises potentielles.

« Je sais pas comment elle fait, ma mère, elle a un radar. Pourtant quand je veux manger des croquettes du chat tranquillou dans l’entrée ou que je vide son sac à main par terre, je fais hyper attention à pas faire de bruit. Mais même le silence, ça l’intrigue. Quand elle me voit faire une connerie, je fais un petit Bouilla Bouilla Bouilla et hop, in the pocket. Bon parfois elle hausse le ton quand même, à ce moment-là je passe au plan B : je me lève vite fait et je cours vers elle. Je la chope derrière les genoux et j’enfonce ma tête entre les jambes. J’ai vu ça à la télé, 15 gars sur un terrain vert qui se rentraient dans le lard. Marrant. »

McBaby est un être futé qui s’est bien adapté à son environnement naturel. Après une page de pub, retrouvez McBaby dans sa folle journée. 

Publicités

17 réponses à “Au coeur de la vie quotidienne d’une petite tornade – Première partie

  1. J’y retrouve en de nombreux points ma fille. Sauf que je n’aie pas de chat, et donc pas de croquettes. Ah mais j’ai un sac avec un portefeuille et plein de petites cartes, dont 2 importantes, la bleue et la verte, les préférées de ma petite fouine de fillette. Hâte que la pub soit finie.

  2. c tout ce que je vie en ce moment, repérage de conneries, évidemment des tonnes de jouet dans le salon, même pas il en regarde un( et dire que chéri a ouvert un magasin de jouet hier) il a plus jouer avec les ballons de baudruches que les petits voitures ou boites de carton de playmobil!! aujourd’hui j’ai décider de lui laisser le minimum dans la salle et enfermer le reste dans un placard a double tour, et faire un changement tout les 15 jours!! bon courage quand même!!

  3. en fait c’est cool quand ils ne marchent pas c’est ça? très drôle, j’aime les inepTies de mc baby. Par contre sur tf12 la pub est longue…

  4. Haha, merci pour ce terrible article, on dirait mon nain! (Surtout le « je fouille partout pendant qu’il chauffe le biberon/café histoire de choper la télécommande oubliée, les lunettes de ma vieille ou la télécommande de la ps3 » :D)

  5. c’est tellement vrai que je vais aller enfoncer ma tête dans un oreiller pour hurler un peu.

  6. Ah,c’est marrant,les bébés sont pas si unique en fait…j’ai quasi le même modèle que Mcbaby à la maison…wai, nous c’est plutôt à 9h le réveil trop matinal où tu viens de te rendormir après avoir remmené le grand à l’école!^^
    Mais râlage sur la table à langer,tapage sur le mur…direction la table basse…et la différence c’est que mon ‘timâle lui c’est plutôt bouffe-tout que casse-tout!allez,bonne journée!

  7. Les croquettes du chat, le vidage du sac à mains, l’inventaire du porte-feuille… on est en plein dedans!
    Moi c’est le silence qui me fait le plus peur, ça n’annonce rien de bon en général…

  8. Ah moi, avant d’avoir un bébé je me faisais gronder par mon homme si je laissais traîner mon sac à main, heureusement qu’il n’a plus besoin de me le dire. Mon petit ne marche pas encore, mais à quatre pattes il écume l’appartement. Par contre il n’a pas peur de l’aspirateur, ça l’intrigue beaucoup ce jouet avec lequel s’amuse son papa. Maman elle, elle renouvelle régulièrement l’étendage à linge et ça aussi c’est un super jouet (ça me rappelle le chat de mes parents quand il était petit. Heureusement que je n’ai pas de chat, je crois qu’on ne s’en sortirait pas)

  9. bonjour!

    bon, ça y est, je me lance!!!
    je suis depuis quelques mois déja ton blog, mais toujours en décalé parce qu’en fait, je me le garde pour mes petits moments de pause, de j’ai rien d’autre a glander et personne ne va me déranger parce qu’enfin ( oui, chacun son truc hein, y’en a , c’est le congel, d’autre, le plumard!! ) , la merveille des merveilles DORT!!!! en gros, je garde ces précieuse petites pages qui me font pisser dessus de rier comme on garde son dernier « after eight », pour le meilleur moment……!!!!
    donc, voila: jamais un commentaire, jamais un p’tit mot pour dire que J’ADORE!!!!!!
    bon, par contre, je m’étais abonnée hein, pour etre sur de ne jamais rien louper, et toute les fois, je me dis, raaaa, il faut que tu like sur facebook pour etre sur d’etre au top de la rumeur sur le nain du congel et sa tarée de mère, mais ça aussi, je repousse (ben oui, ça s’appelle la procrastination!!!)

    bon, mais aujourd’hui, c’est un grand jour!!! alors, je me devoila au grand jour!!!:
    bonjour, je m’appelle vanessa et je suis droguée a macmaman et son niard depuis

    plusieurs mois!…………….

  10. hahaha j’ai bien ri, chez nous c’est le même bordel, et apparemment le même langage « bouilla bouilla bouga bouga »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s