En caddie, mon petit.

Faire les courses, c’est par définition une des corvées activités hebdomadaires les plus chiantes à accomplir.

Faire la liste de ce qu’il manque dans le frigo et les placards.

Se garer sur un parking blindé en évitant de se trouver à portée de portière d’un connard.

Dénicher le caddie qui roule correctement, sans feuilles de salade coincée entre les barreaux et surtout pas celui avec la roue qui tourne sur elle-même comme une toupie sous LSD.

Souffler à fond avant d’entrer dans le supermarché, musique ringarde, lumière criarde, des beaufs partout.

Se taper tous les rayons pour se rendre compte à la fin qu’on a oublié la moutarde, les mouchoirs et les croquettes du chat : premier rayon à droite, 13e à gauche, et tête de gondole à l’extrême opposé du magasin. Classique.

En un mot, c’est une plaie. Mais comme dans la vie, t’aimes bien prendre des risques, ton côté aventurière-banga-qui-marche-sur-les-plinthes, ton côté femme au foyer qui cherche un peu d’excitation en dehors de son salon, ton côté maman de l’extrême qui n’a peur de rien, même pas d’une tache de vomi sur un chemisier en soie, eh ben toi, oui toi, t’as fabriqué un enfant juste histoire de faire le jeu des courses en mode Difficile, voire Vétéran.

Première étape : la liste des courses. Pour récapituler ce qu’il manque, il faut avoir une partie de cerveau disponible. Impossible avec un bébé qui essaie de t’enlever tes chaussures pendant que tu scrutes le frigo ou qui hurle pour te prendre ton stylo alors que tu vérifies le stock de couches. Fais-toi une raison : ta liste, elle sera obligatoirement non exhaustive. C’est pour toutes les mamans comme toi que les épiceries de quartier existent.

Deuxième étape : se garer, ça, c’est facile. Se garer en n’oubliant pas qu’il te faut environ 3 mètres de périmètre de sécurité autour de la portière arrière pour pouvoir sortir ton gosse du siège-auto sans te coincer le dos ou lui cogner la tête sur la portière, beaucoup moins facile.

Troisième étape : le caddie. En plus d’inspecter les roues, faut maintenant que tu vérifies s’il y a pas la peste, un streptocoque ou un vieux carton d’emballage dans le siège du chariot. Obligée d’en essayer 4 avant de trouver le bon, tu fais désormais collection de jetons plastiques.

Avec un gigot en mode légume, facile : tu le coinces dans une écharpe contre tes bourrelets ou tu installes le cosy en travers du caddie. Par contre, faut prendre un deuxième caddie pour faire les courses, forcément. Bien pensé le truc. Quand il tient assis, c’est encore gérable : tu l’encastres dans le petit-siège-plastique-rouge-qui-te-rappelle-ton-enfance et normalement, il ne devrait pas trop tomber sur les côtés. Suffit de chourrer discrétos un paquet de n’importe quoi de pas trop toxique dans le premier rayon du magasin en entrant (genre un lot d’éponges) et il s’amuse comme un fou pendant que tu galères à trouver le prix au kilo de ce paquet de pâtes cuisson 3 minutes.

Mais quand ton précieux commence à marcher, le mot « courses » prend tout son sens. Effectivement, tu passes ton temps à lui courir après, à l’empêcher de foutre par terre la pyramide de melons (putain pourquoi les ranger en pyramide aussi ??), de lécher les paquets de farine de l’étagère du bas, de se faufiler à quatre pattes sous l’étal trempé et puant du poissonnier…

D’ici quelques mois ou années, tu crains que l’expédition tourne à la pub Banga version hardcore, avec le gamin qui escalade les rayonnages pour attraper le Sbider man en peluche tout en haut ou qui convulse par terre parce que tu auras été témoin de son vol d’un bracelet Hello Vomi pour son amoureuse de cour de récré.

A ce moment-là, tu repenseras à la belle époque, quand un bout de pain ou une chouquette empruntée suffisait à le faire taire jusqu’à la caisse… où tu te rendras de toute façon compte que tu as oublié le quart de la demi-liste que tu avais réussi à écrire avant de partir. Mais non, vraiment, pas la force de refaire le parcours de santé.

Tu as d’ailleurs déjà commencé ton étude de marché sur le coût moyen des courses livrées à domicile dans ta ville. Courage.

Publicités

20 réponses à “En caddie, mon petit.

  1. sur ton ordinateur tes courses tu fera
    un bel employé dans ton coffre les jettera
    4h de ton temps par semaine tu gagnera
    cet article sans nostalgie un jour tu lira

    • Maître yodagnagna , courses sur le net fait la semaine dernière, ravie je fut d’être resté le cul vissé devant mon café, à tapoter joyeusement sur mon clavier, et c’est l’homme qui a récupéré les paquets !

      En bref oui pour les courses en ligne !

  2. comme toujours c’est criant de vérité !! et je confirme les courses livrées c’est le pied ! (surtout quand tu dois monter 4 étages avec un bébé qui ne marche pas et une montagne de courses, parce que comme par hasard au même moment il n’y a plus de litière, de couches, de lait, de lessive, de patates …)

  3. Arfff j’kiff trop les courses avec mon gigot dans son caddie aseptisé pourtant moi !!!

    • Oh!!! J’avais mal vu la photo! Mac baby était déjà équipé!! Alors il n’y a pas de solution… La laisse à enfant?

  4. L »idée des courses livrées j’y ai déjà pensé, j’ai même cherché qui livre jusque chez moi…. mais il le font pas bourdel………

  5. c’est tellement vrai que avec mon homme on se dit que dorénavant pdt que un fera les course l’autre gardera les gosses à la maison…

  6. Et oui, tout ça est bien réel ! Moi aussi je tente de calmer le jeu au grand renfort de brioche et de gourde de compote ( cette dernière formant un halo immonde autour de la bouche de mon chiard et je n’ai jamais de mouchoirs)
    Faut bien manger pourtant donc pas trop le choix que de remplir le caddie toutes les semaines. Que du bonheur.

  7. nous ici, on a passé le niveau suivant, on a deux enfants !!
    et on a perdu lamentablement
    du coup je fais ma liste de courses sur mon temps (déjà rare) de sommeil, quand les morbacks dorment
    et s’il y a plus de 10 articles, vivent les courses en ligne !!!!
    même l’écharpe ne me sauve plus…

  8. J’adore…. j’ai fais mes courses hier pour la première fois avec bébé assis dans le caddie c’était déjà du sport…

  9. Suite à diverses expériences de mon ainé se prenant pour une serpillière au rayon fruits et légumes …. aujourd’hui j’harnache le gnome à son père et j’envoie tout le monde à l’espace culturel !

  10. J’ai trouvé la parade, je ne fais plus de liste !! Et je me traverse chaque rayon en regardant autour de moi: « Ca, j’ai », « Ca, ça peut attendre la prochaine fois », « Ca, j’ai besoin », etc… Et je confirme: le paquet le moins pire pour occuper la miss.

  11. N’ayant pas le bon goût d’habiter un endroit où on peut se faire livrer les courses ni même un supermarché où on peut commander les courses pour aller les chercher je suis obligée de subir la corvée des courses ( tiens c curieux mon homme ne les fait jamais… )… J’essaie de laisser les monstres avec leur papa le matin et en échange je les garde pour qu’il fasse du vélo ( y’a rien qui vous choque là dedans vous ?? )
    Mais quand j’ai les deux, un sur le siège du caddie et bébé dans le cosy ds le fond du caddie ben j’ai plus de place pour les courses, game over !!

  12. Je vais un mixe entre courses déposées direct dans mon coffre et devoir arpenter les allées de mon hyper, de préférence un autre jour que le samedi mais durant les grandes vacances, c’était soit j’y allais le samedi soit j’y allais avec 3 enfants! Mon choix était vite fait!

  13. héhé j’adore ! je dois être un rare cas à aimer faire les courses, et même que j’ose avec mes deux dragons ! rarement, mais ça arrive ! bébé en écharpe dans le dos et la grande dans le caddie et hop ! bon faut gérer les « à moi » tous les deux articles de ma miss, mais globalement jusqu’ici ça a été… elle a déjà tenté de remplir le caddie, de faire la larve parterre pour pas avancer 😉

  14. j’ai bien ri. j’ai pensé à ton article hier quand je suis allée avec Bokassa et son papa acheter de nouveaux jouets à Pick Wick. 🙂

  15. J’adore ! Pour avoir fait dernièrement des courses avec mes neveux, cet article m’évoque tellement de choses !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s