Les petits défis du quotidien : se laver les dents

3 minutes, ça peut être très long.

Pendant la grossesse, on évite en général les salles d’attente des médecins à qui on ne peut pas parler glaires et bouchon muqueux. Et le dentiste, entre nous, on serait prêtes à accepter n’importe quelle excuse pour pas se le farcir. On se fait assez trifouiller la cavité du bas, alors celle du haut… Bon, c’est pas les même instruments, c’est déjà ça. Brrrrr.

Après la naissance, se laver les dents, c’est comme prendre une douche ou aller pisser : ça demande une organisation de ministre pour caler ces 3 petites minutes ininterrompues devant le lavabo. Limite tu as créé un Google Agenda rien que pour ça. Alors y a du laisser aller… De toute façon, ton mari a la même haleine de poney mort, et grâce à ta nouvelle fragrance Lait caillé régurgité, il se rend à peine compte que tu pourrais décoller du papier peint en soufflant dessus.

Bref, la grossesse et les premiers mois de vie du gigot, c’est un peu le Koh Lanta des dents.

Et puis un jour, sur un malentendu, tu te retrouves chez le dentiste, qui t’annonce que t’as une carie. La première de ta vie. Une vague histoire de salive plus acide pendant la grossesse et qui attaque les dents, suivi d’un « êtes-vous enceinte ? » (bah tiens) et hop, que je te laboure l’émail.

Ta vie change alors, et tu revois tes priorités : les putains de 3 minutes recommandées par Freedent et ses potes, tu vas les défoncer, et la brosse à dents avec, tu le sens.

Mais 3 minutes, soit 180 toutes petites secondes, ça peut être tellement long que tu en vois pas le bout. Tu es dans la salle de bain, tu as posé le gigot par terre avec quelques jouets, tu es folle d’espoir et de naïveté. Tu étales le dentifrice, et tu enfournes le tout.

3 secondes : Tu sens comme un gratouillis sur la cheville. Tu baisses la tête, bouche ouverte, tu souris au précieux qui essaie de t’arracher un grain de beauté et tu lui largues une fiante de Signal Blancheur sur le front.

18 secondes : Rencontre fracassante entre la tête du gigot et le pèse-personne, pourtant bien planqué sous le lavabo. Tentative désespérée de faire diversion en chantant Une souris Verte la bouche pleine d’écume à la menthe. Retapissage complet du miroir.

47 secondes : La paupiette a oublié son traumatisme crânien et s’intéresse de beaucoup trop près à la pile de gants de toilette et de serviettes sagement rangées dans le placard. Faut savoir faire des compromis, tu laisses faire.

1 minute 14 : Le précieux fait ses griffes sur tes petits mollets dodus et douillets, chouinant à souhait pour te faire comprendre que là, quand même, il voudrait bien un câlin.

1 minute 37 : Ton mini Indiana Jones a profité d’une frottaison intense des incisives supérieures (celles qu’on voit, hein) et de ton inattention conséquente pour se vautrer dans le bac de douche encore humide. Ca tombe bien, cette tenue finalement, tu voulais pas lui mettre aujourd’hui.

1 minute 59 : Tu te la joues coach personnel sur M6 et tu te motives. Reste concentrée, miroir, miroir, hop, molaires, prémolaires, non, non tu n’entends pas les pleurs qui montent de dessous le meuble à serviettes, tu accélères la cadence, à gauche, à droite, les caries ne vaincront pas (mes fesses ouais).

2 minutes 07 : C’pas mal déjà, non ? Et puis on t’a enlevé les dents de sagesse alors 3 minutes c’est peut-être trop, non ? On va dire que oui.

2 minutes 13 : tu t’es rincée et séchée la bouche, tu es fierté, joie et fraicheur d’haleine, prête à répondre aux besoins calinesques de ton cher enfant. Qui vient juste de se barrer et n’en a plus rien à foutre de sa mère.

A croire qu’il aime ton petit côté poney.

Publicités

12 réponses à “Les petits défis du quotidien : se laver les dents

  1. ouf encore une fois je me sents moins seule!!! La honte de se dire « je me brosse les dents a coup de lance pierre », mais ca n’arrive pas qu’a moi, rassurant!!!!

    • à coups de lance pierre il doit plus t’en rester beaucoup des dents, forcément ça va plus vite après!

  2. L’avantage d’avoir une belle rangée de dents en acier. Un coup de paille de fer / frametau tout les mois et c’est fait.

  3. merki Mcmomy j’ai encore eu un bon fou rire en t’imaginant décoller du papier peint en soufflant dessus…

  4. Il va peut-être brailler comme un goret, mais le mettre dans un parc juste ce laps de temps, çà peut éviter le traumatisme crânien dans douche et le labourage du mollet par la même occas’… quand mon gigot sera née et qu’elle sera capable de se mouvoir de la sorte, je testerais et je ferais peut-être un article du coup 😉

  5. T’imagine, 3 minutes (x2) pour le lavage de dents c’est déjà dur à trouver, mais quand en plus il faudrait faire 20 min. quotidiennes de rééducation périnéale…là, j’abdique…

  6. Pétée de rire et les yeux plein de larmes (et la gnominette qui demande derrière ‘pourquoi tu rigoles maman ?’
    J’y suis depuis 2 jours, entre deux ‘devoirs’ de maman au foyer et celui là m’a fait exploser et vous ecrire ce commentaire : sans doute parce qu’il me rappelle la scene la plus recente 😉
    BRAVO pour ce blog, il est exceptionnel !
    je continue ! merci à vous
    Aurore, maman de 3 enfants de 4, 3ans, et 5 mois, autant dire complètement suscidaire !

  7. OMG que j’ai ri !!! c’est tout à fait ça. Autre moment de solitude : arriver à se doucher avec son lardon, deux dans un bac à douche pour 1/2, sans le noyer / lui flanquer un coup de genou / de pommeau de douche et tout en le lavant / se lavant. Eh bien ma conclusion : ben je me suis pas lavée EN ENTIER depuis… pffouuu… je sais même pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s