50 petites joies simples de grossesse

La grossesse, c’est neuf mois de poésie. En théorie. Et la théorie, chacun le sait, il y fait bon vivre tellement tout le monde il est beau et tout il est joli et petits pets de libellules.

C’est si merveilleux la grossesse que tu n’as pas le droit de te plaindre. JA-MAIS. Même si tu as juste envie de grimper dans une DeLorean avec Marty McFly et repartir à la veille du coït fatidique, interdiction de le dire, surtout devant les copines qui veulent procréer sans y parvenir. Parce que bien sûr, tu es si privilégiée que tu as tout juste l’autorisation de murmurer que « ça commence à faire un peu long » vers 38 semaines et 5 jours. Sinon, tu passes pour une sale ingrate qui ne mérite pas tout le bonheur et la béatitude qui lui arrive.

Alors mesdames les nullipares aux tests pipi négatifs récidivants : non, on ne fait pas un bébé juste pour vous prouver qu’on peut et vous rendre jalouse, et non, ce n’est pas neuf mois de bonheur pailleté et de papillons en strass dans le ventre. Alors oui, si on veut se plaindre, on se plaindra, et plutôt deux fois qu’une. De toute façon, c’pas notre faute, c’est les hormones.

Si dire la vérité c’est passer pour une future mère sans tact, tant pis. Ras le fond de l’utérus de l’hypocrisie ambiante, des tabous et autre brigade des nurses. Pour certaines, c’est bien la grossesse. Pour d’autres, non. Pour la plupart, la mémoire sélectionne des moments choisis. Pour toutes, des petits désagréments… Welcome to reality.

Un bonheur par semaine, ça aurait suffi, mais j’aime les chiffres ronds. On aurait pu aller jusqu’à 100 mais je crains de provoquer une chute de la natalité.

1. Trois mois à gerber, galetter, dégobiller, tout sentir passer une fois et hop repasser dans l’autre sens, avoir le jus d’orange qui fait des aller-retour, bref, que du bonheur. Tout le monde adore vomir et se sentir comme sur un petit Titanic tout personnel.

2. Des démangeaisons sur le ventre, sur les bras, le visage, la plante des pieds et juste ces 5 putains de centimètres carrés de peau dans le dos que tu peux pas atteindre…

3. Voire de l’éczéma, si t’as de la chance (option tartinage de crème à 567 euros les 25 ml matin et soir sous peine de ressembler à une lépreuse). Mince alors, le concours du plus beau bidou sur Doctissimo, ça sera pas pour ce chiard là.

4. Des pets intempestifs, quand tu te lèves de ta place dans le bus, quand tu t’assois chez le gynéco, quand tu rentres dans le bureau du patron, quand tu … euh… tout le temps.

5. Revis tes folles années d’adolescence oubliées (à raison) grâce à tous ces boutons qui fleurissent sur votre visage – ah, le packaging du Biactol a changé en 10 ans.

6. Etre le capitaine de soirée tout désigné pour toutes les sorties. Bien sûr, tu ne bois pas, mais pour autant, t’as pas forcément envie de devenir taxi au black pour tous les potes de ton mari.

7. Des pleurs devant le Juste Prix, parce que Rémi-Noël il n’a pas deviné le prix exacte de la sauteuse en céramique révolutionnaire,

8. Des rires à l’annonce du décès de la grand-mère, de ton licenciement « économique » deux semaines après l’annonce de ton heureux événement ou d’un tsunami au Japon,

9. Des missions frigo honteuses à 4h du matin, avec défonçage du reste de gratin dauphinois sans passer par la case micro-ondes,

10. Un QI divisé par deux, ce qui laisse présager de grands moments de solitude pour les plus blondes d’entre toutes, et de belles soirées Cosmo et Biba pour toutes les autres.

11. Des maux de dos comme si t’avais 86 ans et que tu venais de courir le marathon de Paris (putain de matelas de merde à 600 euros comment on s’est fait avoir comme des bleus).

12. De jolies égratignures tout autour du nombril, car avec cette protubérance frontale, tu te prends toutes les clenches de porte dans le ventre,

13. Des lessives à n’en plus finir à cause de ces taches partout sur le bide en cuisinant, en te lavant les dents ou en te baffrant,

14. Une épilation assez approximative de toute la zone se trouvant occultée par l’excroissance ventrale ou rendue difficilement accessible par celle-ci (à peu près tout ce qui se trouve en dessous du nombril) (par contre les aisselles sont impeccables, hein, on n’est pas des guenons),

15. Une prise de poids assez mal orientée, avec stockage dans les cuisses, les fesses, les chevilles (les chevilles, bordel ?) alors que connement, tu le situais dans le ventre le gigot.

16. Une jolie cicatrice toute neuve à la sortie : un si mignon petit sourire en bas ou l’élargissement surprise de la porte de sortie. Au choix.

17. Une envie de pisser toutes les 24 minutes couplée intelligemment avec des recommandations médicales de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Malin, changez rien. Bonus : infection urinaire et petits cris de loutre en rut au dessus de la cuvette.

18. Autant tu passes ton temps à aller pisser, autant pour le reste, ça commence à bouchonner comme le périph’ vers 19h un jour de grève du métro. La constipation, c’est tellement classe. Tu vois l’air pincé de certaines futures mères ? Voilà, c’est ça.

19. Rester coincée dans un fauteuil trop bas ou trop profond et attendre 2h30 le retour du mari du travail, inquiet comme un ado à la veille du bac blanc de philo parce que t’auras pas pu répondre à ses 56 appels et 37 SMS.

20. Hésiter longtemps, très longtemps à ramasser ce courrier tombé par terre, à tes pieds et le voir s’envoler sur la chaussée. C’est loin par terre, et tes abdos se sont faits la malle avec ton envie de faire l’amour.

21. Voir, amère et blasée, des vergetures violettes et immenses apparaitre comme des petites putes machiavéliques juste 5 jours avant le terme (DPA pour les intimes).

22. Te réveiller en pleine nuit ou finir à l’hosto à cause de putains de coups de pied qui te coupent le souffle ou t’écrasent bêtement un rein. Douleur.

23. Avoir l’impression qu’un sachet de javel se dissoud dans le ventre et remonte dans l’oesophage dès que tu oses t’incliner à plus de 30°. Les brûlures d’estomac, un bonheur renouvelé à chaque repas.

24. Tu pensais pouvoir enfin faire un raid chez le confiseur du coin ? Que dalle, t’as tiré la carte « diabète gestationnel » et tu as le droit de bouffer des bananes et te piquer les doigts 4 fois par jour. Et les réflexions « Oh tu auras moins à perdre après comme ça !« , non, ça ne remonte pas le moral. Alors juste Ta Gueule.

25. Entre ta poitrine et tes cuisses, ça commence à être un peu bondé. Surtout que la nature, cette petite garce, a décidé d’augmenter ton volume sanguin, ta pression artérielle et le poids de l’utérus en même temps. Quelle connerie d’avoir mis des veines au niveau du cul… Déjà que certaines ne peuvent plus se lever sans être hélitreuilléees, alors si des hémorroïdes les empêchent de s’asseoir…

26. Un super pouvoir hyper inutile et hyper gerbant quand t’habites en ville : pouvoir sentir les odeurs de merde et de tabac froid à 50 mètres à la ronde. L’évolution, mes fesses. C’est pour t’habituer au vomi en spray et aux couches mystères du gigot à la naissance.

27. Marcher en cowboy ou comme un pingouin avec un balai dans les fesses pendant environ 2 mois. Et je te raconte pas le bordel dans les pentes.

28. Avoir l’impression qu’un poney hydrocéphale veut tomber entre tes jambes, là, maintenant (et tu regardes vite fait, au cas où).

29. Vivre pieds nus ou risquer de devoir enlever ses chaussures avec un pied de biche le soir.

30. Saigner du nez au dessus de ton bouquin préféré (évidemment sur la page que tu n’as pas encore lue, et évidemment dans les transports en commun quand tu as oublié tes mouchoirs sur la table de l’entrée).

31. Faire des rêves hyper bizarres, à base de mammouth dans le jardin, de dents qui tombent et d’accouchement express et sans douleur (la bonne blague).

32. Voir son ventre tomber dans le domaine public et toutes les mains amies ou inconnues te frôler, toucher ou reluquer le nombril.

33. Toujours devoir faire des sourires forcés (même 10 minutes après un galettage) et connaitre par coeur l’avancement de la grossesse sous peine de passer pour une future mère indigne (23 semaines et 4 jours !).

34. Te faire insérer un gode muni d’une caméra dans l’antre de ton intimité pour confirmer le début de cette si belle aventure.

35. Oublier que tu as une intimité au fil des mois, à force de te faire tripoter, mesurer et peser. Tu te sens un peu comme les vaches haut de gamme avant le Salon de l’Agriculture.

36. Avoir les mêmes bras qu’un junkie à New York en 1987.

37. Sentir et voir tes seins se transformer en obus de l’OTAN. Ou en boules de bowling en béton armé. Your choice.

38. Pouvoir vérifier que ton système sanguin est parfaitement formé sur les seins et le décolleté. Le bleu te va si bien au teint.

39. Faire des exercices du périnée. Muscler sa chatte putain. 3 fois par jour. Glamour, hein ?

40. Transpirer dès qu’il fait plus de 12 °C. Et se débattre pour enlever un gilet ou un pull.

41. Flipper devant un morceau de pâté, un sushi ou un oeuf à la coque. L’oeufàlacoquophobie n’est souvent pas bien prise au sérieux.

42. Se lever du lit en 5 étapes : tourner sur le bon côté au bord du lit, relever les genoux, basculer les jambes dans le vide, se redresser à la force du bras et éclater le sommier en se levant en se hissant sur la table de nuit (heureusement qu’il n’y a pas d’incendie).

43. Ne pas passer en priorité au supermarché ou à la Poste parce que non, tu n’es pas ASSEZ enceinte. Marrant, moi je me trouve ASSEZ lourde.

44. Ne plus pouvoir conduire, à moins de se faire poser des Go Go Gadget aux bras à rallonge. Jamais eu le bras long.

45. Faire 18 repas par jour, mais tous plus minuscules, frustrants et solitaires les uns que les autres.

46. Comprendre pourquoi les baleines se sentent si bien dans l’océan et font autant la gueule sur les plages.

47. Te rendre compte que les fringues de grossesse, c’est soit tu portes des nappes de table campagnardes pas chères, soit tu hypothèques ton gamin pour ressembler à une femme. A peu près.

48. Les gencives et le nez qui saignent.  Classe pour faire peur aux enfants mais goût assez désagréable en bouche, avec option noyade en arrière-gorge.

49. Des pertes d’équilibre façon quille de bowling, tu roules contre le mur du couloir ou tu penches vers la gauche en te dandinant sur le trottoir.

50. Tes cheveux arrêtent de tomber. Si ça plait à ton mari qui n’a plus à dévisser le siphon tous les 4 jours, ça commence à faire Malfalda là-haut. Et t’iras chez le coiffeur dès que tu n’auras plus envie de vomir, de faire pipi, de manger ou de te gratter.

Alors, tu l’attends toujours ton « + » ? Va pisser sur le bâtonnet, va chercher bonheur.

Allez, grimpe.

*** Si tu as aimé ce billet, sache que tu peux le retrouver dans Le Maxi Best of Grossesse & Naissance, accompagné de 40 autres textes, pour la plupart inédits ! ***

Publicités

71 réponses à “50 petites joies simples de grossesse

  1. tu m as fais pleuré de rire, toute seule devant mon ordi avec mon homme qui me mate de travers!!!!
    Je l ai fais 6 fois c est pour dire comment je suis trop maso!!!!!!!!!

  2. Ahhh(soupir de contentement)! encore un très bon moment passé à lire ce blog… ON NE NOUS DIT PAS TOUT, et avec l’arrivée du grumeau tant attendu, j’ai un peu cette même sensation du « que-du-bonheur-d-avoir-un-bébé-pourquoi-tu-te-plains-?-? » qui te donnes envie de foutre des coups de boules au monde entier. Mais là n’est pas le sujet… Merci pour ces petits moments de déculpabilisation, et, entre nous, comment font les gens pour en avoir plusieurs???

      • on aime ca!!!! tellement qu il a fallu faire vasectomier le mari pour eviter le 7eme!! (en plus pas une vergetures, 5 kilos max a chaque fois…. (aïe !!!!j ai senti le coup de pelle)

      • j’avoue mémoire de bulot végétatif ! car non j’aime pas spécialement les grossesses, plus çà va moins j’aime même. Mais quand je vois mes gigots, je me dis que quand même çà vaut le coup,
        allez, une petite dernière pour la route ….

  3. Je pense pas que ce soit un problème de mémoire de bulot… Perso je suis enceinte pour la 2ème fois consécutive, et la grossesse c’est pire que chiant !!! Deux fois que je suis arrêtée à partir du 5ème mois parce que mon petit corps n’arrive pas à porter les 5kgs en trop qu’il a pris PFF Alors l’accouchement n’en parlons pas, là aussi il y aurait beaucoup à en dire… Après ça tu as le gremlins « RGO – hyperactif » qui passe presque jour et nuit à 1. ne pas dormir 2. pleurer… Heureusement qu’il est rire et joie le reste du temps 😐 faites des gosses, qu’ils disaient !

  4. J’en suis à 38SA et 6jours et j’ai le droit à « Toujours là? », « Pas de signes? » et autres « Tu dois en avoir marre? » suivit du « Mais bon profite…profite!! ».
    Au secours!!!!!!!!!! Je dois profiter de mes pieds d’éléphant, de la sueur qui me coule de partout car il fait plus de 25° en Avril, ou du fait que je ne peu pas dormir plus d’1h30 en continue????

    Bref j’adhère à 100%!!!!!!!!!!

  5. Je suis morte de rire, c’est tout à fait ça !!!

    Et tu remets ça, parce que pour des raisons de survie de l’espèce, t’as la mémoire sélective (quelle sale traîtresse celle-là)==> « Ouais, les rémontées acides, c’est chiant mais c’est pas si terrible en fait… »
    C’est qu’une fois dedans, que tu le vis à nouveau que tu te rappelles vraiment : « Ahhhh !!! Horribles remontées acides de *erde !!! Comment j’ai fait pour oublier à ce point ?! ».
    ‘Remontées acides’ étant à remplacer par n’importe lequel des 50 autres points de la liste…

  6. Oui, je crois que le truc qui m’énerve le plus c’est « profite!! »… mais je profite!!! Je grossis sans manger beaucoup plus et j’ai l’impression d’avoir une boule de bowling dans le bide quand je marche trop longtemps (10 mn).
    – Brûlures d’estomac : check!
    – Constipation : check!
    – gigot au bout des jambes à la place des chevilles : check!
    – intolérance au glucose : check!
    – bouffées de chaleur à +12° : check!

    Mais à la lecture de ton article, je dois dire que je n’ai pas à ma plaindre, çà pourrait être pire… on verra dans 2 mois!!! 😉

    • Ahhh, oui, le fameux, profite, j’ai toujours eu envie de répondre, »parce qu’après c’est encore pire??? »

      • Et si je te réponds « oui », ça te fait mieux comprendre le « profite »? =D

        Avant, je me lavais dès que j’avais envie et il m’arrivait de dormir vraiment… entre autres… Je regrette presque cet état de boulet et ces 2h (que dis-je… ces 30 min) de sommeil consécutives =D

  7. aaaaah, que c’est bon !!
    je dois dire que j’ai un faible pour les joies de la constipation, devenues chez moi le syndrome de la boule de pétanque.
    sans parler du regard étrange des gens oscillant entre perversion, psychopathie, jalousie et vague compassion…
    et heureusement, personne n’a essayé de me toucher le bide, sinon, c’est bourre-pif direct dans la tronche.
    et là, présentement, j’expérimente le bonheur du terme qui approche et de ses nausées matinales (c’était trop beau, j’en avais pas eu au 1er trimestre.)

  8. Haaa j’ai pas le temps de lire!!! ( je suis en retard du coup )

    Je me souviens bien de la grossesse de ma mère.

    Pour le mot  » clenche  » et pour l’intro qui explique qu’on a pas le droit de se plaindre dans cet état ( je pense a notre Chuchu… ), histoire de bien vous mettre dans le bain de la culpabilisation maternelle, et bien oui, pour tout ça, je t’aime.

    Heureusement je ne suis pas concernée par tout ça :p et je ne le serai peut être jamais, qui sait.

    Bisous pour la semaine!

    • Y’en avait que j’avais oublié…. Du coup je vais peut-être attendre un peu pour mettre Number Two en route….

  9. ça date pourtant de vieux, pour moi, puisque le dernier a 17 ans, mais je me souviens m’être demandé à l’époque pourquoi tout le monde disait que la grossesse c’était rien que des paillettes avec la musique de la petite maison dans la prairie, en fond sonore… alors que moi j’y voyais plus d’inconvénients que d’avantages !

  10. 51. Avoir les os du bassin qui ont décidé de la jouer chacun perso. ou d’organiser un puzzle , au choix. C’est sûrement bien pour faire passer le grumeau mais ce genre de « désossage », hum …, comment dire…, c’est pas folichon, folichon ! 😦

  11. Moi j’ai ADORE ma grossesse, c’est après que j’ai commencé à en chier! Du coup, les têtards de mon cher et tendre sont persona non grata dans mon utérus.

  12. Alors c’est vrai, je n’ai pas connu le 1er point si fatidique, j’ai jamais gerbé… mais je me suis fait le 18 en plus gore : occlusion intestinale ! (c’est quand t’es tellement remplie de caca que tu est à 2 doigts d’en vomir…hummmm)…
    Alors à choisir, j’aurais préférer les galettes plutôt que les lavements quotidiens pendants 3 mois…
    mais sinon je crois que tu n’a rien oublié !!!!

  13. Morte de rire!!! 😀
    C’est si vrai.
    Si tu écris le même genre d’article après ton accouchement, l’humanité risquerait de s’éteindre, comme dirait Florence Foresti: « on est surveillées par la brigade des nurses »…

  14. T’as oublié « les dents qui pètent », toi qui as toujours été complimentée pour ta superbe dentition. Ben du coup tu le joues vieille, et tu prends les conseils de ta mère sur une super mutuelle bien chère, dur.

  15. Le roulage-boulage hors du lit, j’adore !!
    Moi l’enfer de ma grossesse, c’était les autres ! Les questions, les regards, les conseils pourris… Je leur aurait bien tous pété la gueule tiens.

  16. Trop bon, tellement vrai. Petite pensée aux cons qui osent te dire « tu es épanouie » tu me traites de grosse là ? ; « t’es heureuse, hein » je te réponderais quand j’arriverais à bouger ;  » tu es magnifique » c’est surement à cause des boutons, plaques rouges, ligne marron, explosions violacées et chevilles bleues, la couleur me va si bien.

  17. Ça m’en a rappelé une « bonne » :

    Avoir des cheveux sans vie pendant 9 mois, toi qui avais une crinière de lionne, et les perdre par poignées (d’au moins 4) à chaque shampooing ; voir peu de temps après des mèches bien épaisses repousser aux endroits stratégiques (moitié de frange, raie, nuque)…

    • J’adore ! Je pense être passée par à peu près toutes les phases la première fois, mais il me manquait le diabète, du coup j’ai récidivé. Si l’envie d’un troisième venait me titiller, je relirai ton article.

  18. j’adore !!! c’est tellement juste ! ma fille va avoir 2 ans dans 2j et la grossesse, c’est comme si c’était hier, alors le voir écrit noir sur blanc, avec autant d’humour, c’est excellent !!!

  19. j’adore ! je me reconnais parfaitement, j’étais justement en train de rédiger une liste des pour et des contres et j’avoue que tu m’aides grandement ! je suis fan !!

  20. J’en pleure de rire… et de souffrance partagée… à 5 mois de grossesse, j’ai déjà pris l’option pingouin qui roule… entre autres.
    La prochaine qui me dit qu’une femme enceinte est épanouie se prend mon bide dans les dents…

  21. Rhaaa merci merci pour cet article qui a interrompu ma crise de larmes devant une pub pour nutella.
    Je me sens moins seule tout à coup ! Je ne comprenais pas comment on pouvait trouver formidable et génial d’avoir mal au bide, des seins monstrueux, le réseau autoroutier sur le buste constellé de 50 petits boutons dégueulasses, le tube digestif rebelle, les combats acharnés contre ton estomac d’où tu sors épuisée, bref, les « joies » de la grossesse.

  22. Pingback: Des badges top moumoutes made in McMaman ! « Sauterelle Box·

  23. salut je m’apel charlotte j ai 26 ans et je suis enceinte de 5 mois de mon premier bébé, pour moi la grossesse ce n’est pas que du bonheur et quand je le dit autour de moi je passe pour une « futur » mere indigne moi quand j entend la grossesse c est merveilleux, il n’y a rien de plus beau qu’une femme enceinte blablabla j ai envie de dire quand tu as de la cellulite qui c est bien installée sur nos cuisses, nos fesses, quand tu change de taille de pantalon en tres peu de temps alors que tu n’as pris que 4 kilos, quand tu as l’impression que tes bras ont doublés de volume, quand tes seins sont devenus bleu et que tu a vomis 3 fois par jour pendant 3 mois et bin je peux dire une chose a ses gens la  » ta gueuleeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee » la grossesse c est pas que du bonheur et j en ai encor jusqu au mois de novembre alors j en ai pas fini des cons qui vont me souler avec tu es trop belle ta rien pris blablabla que des foculs ses gens lol en tout cas j adore ton blog tu es super continu de nous faire rire comme ça !!!!!

  24. j’en pleurs c’est trop cela, surtout le 7. Une envie de pisser toutes les 24 minutes couplée intelligemment avec des recommandations médicales de boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Malin, changez rien. Bonus : infection urinaire et petits cris de loutre en rut au dessus de la cuvette.

    J’ai compté jy vais en moyenne toutes les 20 minutes de jours comme de nuit et je bois surement moins que je ne pisse c’est a n’y rien comprendre,

    En tout cas Marty me montre quand il veut sa De Lorean, parce que je suis une fan inconditionnelle de Michael J Fox et du film depuis toujours alors ca pouvait pas mieux tomber LOL

    Vous avez oubliez un détail, quand on est malade et qu’on a pas le droit de se soigner parce que les plantes ou autres médoc c’est pas bon pour le bébé, mais tousser pendant 3 semaines voir plus a ne plus pouvoir respirer avoir transformer ses abdos version sport elec et fait mal au bébé qui n’aime pas etre secoué jour et nuit et se vengent en donnant des coups bien placé dans la vessie (comme par hasard) c’est surement mieux que d’avoir eu le droit a un peu de vix ou un antibio je suppose??

    Y’a aussi les absurdités des droits ou pas le droits a tel ou tel aliments que vous évoquez a peu pres.
    Pour ma 1ere grossesse je faisais gaffe a tout et je trouvais cela contraignant et ridicule de connerie, Une planche différente pour couper viance, legume et poisson passe encore mais « vous avez pas le droit a la charcuterie sauf sous vide » Mais vous n’avez pas le droit au gruyere en sachet (surement contaminé) alors achetez un morceaux frais et raper le vous meme, mais surtout ne mangez pas de crudités ou de salade de fruits à la cantines parce que c’est à l’air et que cela prend des microbes. Du coup on mange le steack haché (on a surement mangé du cheval d’ailleurs) des frites et de la pizza et là on se fait engueuler parce qu’il faut manger équilibrer ou on se fait reperer avant 3 mois de grossesse par les collegues parce qu’on mange plus que la meme chose de peur d’attrapper des saloperies LOL

    bref pour ma seconde grossesse je m’en contrefou, comme dit mon gyneco qui est obstetricien et gyneco depuis 30 ans avant y’avait pas toutes ses regles et les enfants étaient en bien meilleure santé qu’aujourd’hui où la on les prive de tout et tombe malade tout le temps.

  25. 1ère gestation… j’en suis à 3 mois révolus…. cet article m’a bcp fait rire (bravo et merci !!) et en même temps me laisse un goût plus acide…cette grossesse nous avons mis 5 ans pour l’avoir…la pma, les échos endos et les prises de sang tous les deux jours, les piqures dans le bide chaque soir, les coelioscopies « pour voir »… et le ventre indéfiniment vide…. depuis ce début de gestation, je peux affirmer pour avoir bien connu l’envers du décor de nullipare malgré elle que le suivi médical est bien moins intrusif une fois le +++++ décroché et que chaque désagrément nous rappelle juste la chance que nous avons de toucher du doigts le fait de devenir parents… ok on vomit, les fringues coûtent cher, notre intimité est revue de fond en comble (et bien d’autres choses que je vais découvrir dans les prochaines semaines) mais cela reste et demeure une aventure exceptionnelle que nous savourons avec délectation tant nous savons ce privilège fragile… et pourtant bien loin du cliché « je pisse sur un test et je suis heureuse » ! je reviendrais c’est sûr ! merci !

    • Même impression pour moi, c’est très drôle, c’est très vrai, mais un goût un peu acide, une grossesse gémellaire (donc un ventre deux fois plus gros, à 5 mois on pensait que j’étais à 7, à 7 on me demande si on va me déclencher cette semaine… 🙂 ) au bout de 4 ans… Il y a vraiment des moments de ras le bol pendant la grossesse (quand on te dis que « non on te déclenchera pas parce que bébé 1 est en siège est n’as plus la place de se retourner, mais qu’on va quand même tenter l’accouchement en siège », et du coup tu vas peut être aller jusqu’à 40 semaines avec dans le ventre 7 kilos de bébés plus deux placentas plus un utérus énorme), mais aucun n’est aussi dur que les échecs de la PMA et le fait de se dire qu’on ne sera peut être jamais parent. (et je pense avoir eu bien 80% des symptômes décrits)

  26. amen, enfin je lis quelqu’un qui n’idéalise pas la grossesse avec niaiserie, merci pour ce moment, je me sens moins seule tout à coup 🙂

  27. Excellent !!
    Je viens juste d’apprendre ma grossesse, je vois ce qu’il m’attend !
    Possibilité de monter dans la DeLorean ? 😉

  28. C’est clair que tu aurais pu aller jusqu’à 100… je n’ai rien lu sur les migraines et dieu sait, que même si je suis maintenant mono-neurone, le seul qu’il me reste est en souffrance ! lol

  29. Je crois que je suis morte en fait… Overdose de chocolat ?? Nan nan… c’est ta dernière phrase qui m’a tuée !!! Mouhahahahaha 😀

  30. Si j’avais été enceinte j’en aurais fait pipi dans ma culotte c’est certain ! Ah merci merci c’était trop bon !

  31. Grandiose ! Je me sentais bien seule à pleurer toute seule dans la rue sans raison, à trouver horrible les vomitos intempestifs. Plus possible de conduire, pas à cause de la taille de mon ventre (9 semaines) mais parce que j’ai le mal des transports puissance 1000 et que je dois vomir en conduisant, c’est assez dépersonnalisant comme expérience et c’est PAR-FAIT d’en rire.

  32. C’est magnifique mais tu as oublié une chose top glamour ! Les pertes blanches bien grasses qui te font changer de protèges slip 4 fois par jour^^

  33. Je me marre toute seule dans le salon, j’en ai les larmes aux yeux… Et m fille de 4 ans qui me demande pourquoi je pleure !!!
    Merci d’avoir partage ce bonheur 😉

  34. Et tout ça c’est pour les grossesses normales! Après tu as l’option grossesse pathologique qui se passe une partie a l’hosto, avec la visite quotidienne de 12 externes en même temps dans ta chambre ! D’une menace d’accouchement très prématurée qui te fais méga peur mais qui fait encore plus peur a ta mère qui te fou la pression en te disant n’accouche pas mais que même si tu accouchais c’est pas de ta faute tu n’as rien fait pour !
    Ah Ben oui parceque en plus ça fait deux mois que tu n’as plus le droit de faire quoi que ce soit d’intime car tu es en Map ( menace d’accouchement prema) et que tu as les mêmes hormones que les autres mais tu n’as pas le droit ! Nononôon!
    Ni un bain même si tu ressemble a une baleine!
    Et les
    Douleurs ligamentaires : que toute la nuit tu dérouille comme une malade et que tu n’arrives même pas a te tourner ni a droite ni a gauche mais que tu n’as que deux positions pour dormir !
    Ect ect
    Mais c’est chouette après … ( heu tu fais un autre post spécial accouchement ? ) 🙂

  35. Moi ça me rappelle le jour où, en préparation à l’accouchement, un jour où j’étais distraite et où je regardais les pieds chaussés de sandales autour de moi (c’était l’été), j’ai eu envie de dire deux trucs :
    – à la sage femme « pourquoi vous ne vous mettez pas de vernis sur les ongles de pieds alors que vous n’avez pas de gros ventre, hein, espèce de paresseuse! »
    – à mon mari : « pourquoi les autres femmes elles ont des maris qui leur font les ongles de pieds, et toi tu veux pas? »
    Mais j’ai rien dit, je suis restée frustrée avec mon vernis écaillé….

  36. J’ai commencé en riant aux éclats pour finir en pleurant à chaudes larmes. Plus du fait des hormones et d’une grosse fatigue que de désespoir . Je suis à deux mois de grossesse et j’étais déjà au courant : je suis pharmacienne . Il y en a une ribambelle, accrochées à leur ordonnance d’anti- vomitif, anti- hémorroïdaire, anti-reflux,… qui m’ont déjà avertie, prévenue, tout décrit par le menu, pour faire sauter l' » Omerta  » !!! On peut pas dire que je n’étais pas prévenue… Mais de le lire ….

  37. je suis enceinte de 2 mois et j’ai pleuré de rire en lisant ce billet; et déjà certains symptômes pas glamour ! je n’ai quasi pas de nausées (dégobillé une seule fois mais je sais que ça peut encore changer…) mais le pipi, c’est tout le temps, les pets n’en parlons pas (et très odorants évidemment), la constipation….; les seins, un bonnet de plus (pour l’instant j’avoue que ça me dérange pas – ni Monsieur, on se demande pourquoi – sauf peut être le fait qu’ils sont un peu douloureux
    j’ai déjà commencé la crème anti vergetures (en prévention) j’espère que je n’en aurai pas beaucoup !
    bon je vous laisse, je retourne pisser….

  38. Salut enceinte actuellement et ca ma fais enormement rire a moi et mon mari merci … Pour ce super blog.

  39. Je ne suis pas du tout enceinte (et ne l’ai jamais encore été) et je dois avouer qu’à la lecture de ce post, ça ne donne pas du tout envie !
    Par contre, soudain, j’admire ma mère.

  40. bon bah j’aurais bien aimé connaître les symptômes des deux derniers mois mais dame nature na pas voulu… bébé trop pressé arrivé avec 9 semaines d’avance; « l’essentiel c’est qu’il va bien »!!! on ne cesse de me le répéter… oui je sais tant mieux il va bien, heureusement! mais peu de gens semblent comprendre le « vide » dans mon ventre (et dans ma tête) alors qu’il devrait encore y être bien au chaud plutôt que de grossir en incubateur….

  41. Bonjour Maman!
    Cela fait maintenant une semaine que je suis en quête de témoignages sur..les sauts d’humeur! Et je suis tombé sur ton post!
    Papa deux grands garçons..divorcé..remarié…la nouvelle vient de tomber! Ma femme attend un bébé! Ce bébé tant espéré après 4 fiv négatives!
    Pour celles qui ne connaissent pas..c’est la guerre! Un parcours exténuant..des souffrances physiques et psychologiques.
    Mais la..il est arrivé tout seul..hors programme,oublié de nous.
    Quand ma douce a Décidée de mettre son corps au repos coté maternité elle s’ est attaquée au chantier « ravalement dentaire » .
    Extraction,cicatrisation,implants,cicatrisation et pause définitive…beauté et retour a une vie heureuse,épanouie!
    Enfin,ca devrait être ca! Mais a la phase 1 : Cicatrisation.. Plus de règles..test urinaire négatif..bon apparemment fausse frayeur..mais prise de sang positive !! 19058 U/ml beta scg ! 6/8 semaines de grossesse!
    WOUAH! ca c’est mon cri de joie au labo.
    AHHHHHHHHH! C’est son cri d’angoisse..de rage..de désespoir quand je suis rentré lui annoncer !
    Tout ses rêves de beauté retrouvée envolée! Des larmes…et un mot hurlé:IVG
    JE VENAIS DE RÉVEILLER LE DRAGON!
    Fier chevalier,j’ai revêtu mon armure et je affronté la furie qui habite avec moi!
    Une semaine que l’assaut dur!
    Bien que IVG soit passé a « on ne sait pas si « ca » va tenir » (angoisse) par »depuis 4ans je ne suis plus la même de toute façon tu ne me comprend pas! »(frustration..colère)
    En gros..je viens de mettre un pied dans une taverne remplie de lave en fusion habitée par une dragonne!!
    Oui..j’ai lu ton post..oui j’ai oublié depuis 19 ans ce qu’est une future maman et oui..a 50 ans..je suis prêt pour cette croisade qui s’annonce périlleuse dont nous sortirons victorieux…ou..carbonisés!😈
    Suite au prochain épisode! 🐲

  42. Merci pour ce moment. Je suis à la fin de ma grossesse. Dernière semaine et même si j’ai eu la chance de ne pas avoir les 50 symptômes, c’est bien deculpabilisant cette petite liste. La 42 ma fait pleurer de rire (mais pas que…)

  43. j ai pleuré de rire!!! excellent article
    et l odeur des pets !!! ya t il quelque chose de mort dans la pièce? usine à gaz

  44. Je rajouterai : les yeux secs et tu dois remettre tes vieilles lunettes alors que les lentilles de contact te vont mieux. et quand tu as la crève tu peux te soigner avec quasiment rien.

  45. 3 ème grossesse … en 3 ans !! J’en peux plus, achever moi !! En plus je suis abonnée aux dépassements de terme, avec déclenchement a tout les coups … Pour revenir sur la période Titanic, heureusement qu’elle est là, elle me permet de perdre 10 kilos… (bonheur a priori) qui seront repris x2 jusqu’au terme. J’en suis a 26 semaines (a peu près j’ai arrêter de compter, rien a secouer de passer pour une mère indigne), et j’ai tellement besoin de me plaindre !! Je passe mes journées a soupirer, souffler, comme si cela pouvais suffire a me dégonfler. Aller courage a nous toutes !! On fini toujours par en voir le bout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s