Les lactoliques anonymes

Bonjour, je m’appelle McBaby, et je suis lactolique.

(Bonjour McBaby)

Voilà, mon histoire n’est pas bien différente des vôtres hein, tout a commencé en juillet dernier, j’étais tranquillou dans ma petite piscine personnelle quand une grognasse a vidé la flotte. Un gros poilu aux mains plastifiées m’a tiré, une bonne femme à l’air pas très frais a chialé, le bide aux quatre vents, le mec barbu il a pris des photos, bref, le traumatisme classique, hein, je vous apprends rien.

Pendant 2 heures je l’ai plus revu la bonne femme blanchâtre qui me regardait comme un chaton devant un bol de lait, on m’a sapé dans un pyjama trop grand (je me plains pas, j’ai échappé au Winnie), on m’a foutu un bonnet ridicule et une saloperie dans les yeux. Moi je sentais bien que j’aurais dû être avec la bonne femme. Enfin elle est revenue, pas tellement plus fraîche, hein, on nous a filé une piaule et le barbu il nous prenait toujours en photo. Il a pas arrêté, ça fait 9 mois, j’ai un peu mal aux rétines, je te le cache pas.

Bref, la bonne femme, en fait, je suis con, c’était ma mère. Genre la fille qui me parlait chelou quand j’étais dans son ventre.
Et c’est là que tout a commencé. Une spirale sans fin. Elle m’a pris dans les bras et elle m’a foutu la gueule sur un truc mou, tout doux, tout chaud et qui sentait bon comme elle. Je sais pas pourquoi, je sais pas comment, mais je savais déjà ce que je devais faire. J’ai foutu le truc qui pointait dans la bouche, et là, extase. Je suis resté collé plusieurs heures. Et depuis, ça dure.

Je suis lactolique, et je l’assume. Ma mère, elle est cool. Pas une fois elle me le refuse son petit bout de sein tout chaud. Au début pourtant, j’ai un peu joué mon bâtard. Je réclamais toutes les heures, voire plus, juste pour la tester un peu. La nuit aussi, hein, je me faisais un peu chier dans mon berceau, même pas un rein pour y balancer mon pied ou un foie à coup de couder, ça me manquait de plus être dans ce ventre confortable.

Eh bah elle a pas mal tenu quand même. Je te raconte pas sa gueule vers 3h47 et 5h12 du matin, rien que pour voir le désastre ça valait le coup de me réveiller et de beugler. Mon père, je t’en parle même pas, j’ai réussi à le faire comater devant Chasse & Pêche alors que je lui bavais du lait caillé sur le poil du torse.

Ca a duré quelques semaines ce cirque, après je me suis fait viré de la chambre des darons et c’est ma mère qui se levait en mode zombie et qui rampait en pyjama pour venir me dire coucou. Ouais parce que soyons honnêtes, y a plein de fois où j’avais pas vraiment faim. J’aime juste trop le tétouiller ce sein gauche (l’autre, bof, je saurais pas dire pourquoi). Ce petit goût de lait chaud sucré, je suis accro.

Y eu une période pas facile où ils ont essayé de me foutre dans le bec un truc en plastique avec le lait de ma mère dedans. J’ai tenu bon, bien sûr. Et la grand-mère qui essaie de me refaire le coup, et même pas réchauffé le lait ! Pourquoi pas un glaçon avec aussi.

Après ils ont commencé à filer des trucs zarbis qui sortaient de petits bocaux en verre. J’ai résisté longtemps mais leurs grimaces ridicules ont eu raison de moi. Je sentais bien qu’ils étaient à deux doigts de s’écharper à coup de cuillères en plastique. Et depuis, je bois moins de lait. Oh, ça va, je m’y fais, par contre je vous raconte pas ce qui sort de mon cul. C’est plus la crème fraîche des débuts, niveau odeur. Bien fait pour leur gueule aux parents, fallait pas m’emmerder avec leurs courgettes pourries.

Récemment je me suis quand même rendu compte que je déconnais, à lui choper le nibard alors qu’elle était sapée, la mother. Ca laisse de grosses auréoles bien crades, j’aurais honte pour elle si je me baladais pas déjà avec des pyjamas décorés à la carotte. Alors je fais mon sage, j’attends qu’on soit tous les deux dans ma chambre avec mon doudou pour lui bouffer le sein.

Et comme elle est sympa, à dégainer toujours aussi rapidement quand je me cogne ou quand j’ai mal aux dents, j’ai fait un truc sympa l’autre nuit : je me suis pas réveiller pour picoler. Bon, elle a quand même trouver le moyen de râler genre elle avait mal aux seins. Gonzesse. Je suis sûre qu’elle a bien pieuté quand même, ça fait deux jours au moins qu’elle m’a pas appelé par le nom du chat – bon signe, non ?

En tout cas j’espère que ça va continuer encore un peu parce que je les aime bien les câlins avec ma mère. Elle me bouffe les pieds, elle se croit drôle avec ses blagues poucraves « je vais te manger le nez » mais elle est mignonne. Et je crois que mon père il les aime bien les gros roploplos pleins de lait de ma mère, et comme il est cool (il me laisse même toucher à l’ordinateur), je fais ce que je peux pour lui.

Donc voilà, c’était ma petite histoire, je suis sûre que vous avez la vôtre, hein, entre lactoliques, on se comprend.

Merci à vous de m’avoir écouté.

(Merci McBaby)

Publicités

32 réponses à “Les lactoliques anonymes

  1. oh punaise, merci mcbaby pour ce témoignage poignant…j’en pleure…de rire!
    Je comprends enfin ce que ressent ma paupiette à moi! Merci d’avoir enfin pris la parole pour parler de cette addiction qu’il faudrait refiler à tous les chiards (et à toutes les mômans aussi tiens!)

  2. Excellent !!! Et si vrai… Ma patafix à moi est encore dans ma chambre, pas trop de place dans la piaule des ses sisters, mais bon, à 16 mois, elle continue à me réveiller 2 fois par nuit. Minimum. Sauf que maintenant, c’est plus pour grailler. Mais pour chanter. #soupirs#

  3. Merci McBaby de ce témoignage poignant et empreint d’une telle vérité. Je salue le courage de cette femme qui se montre dévouée et aimante et ce père que tu sembles si prompt à dégueulasser..
    Ta mère doit être une sacrée connasse pour continuer à te laisser lui boulotter le nichon.. rapport à ce que dit Naouri sur le sujet..
    La désintox risque d’être longue..
    tu es le bienvenu dans notre groupe de lactoaddict.
    bien à toi..
    Une boulette boulotteuse

  4. tu sait quoi mcbaby… profites en bien, parce qu’apres, il va te falloir attendre des années avant qu’une fille accepte de mettre un nib dans ta bouche….

  5. Le futur fils indigne … Faut recadrer de suite McBaby sinon je vous jure que la crise d’adolescence va être fun : ça va être la Beyrouth at home.
    Et je m’y connais en fils indigne !

  6. salut Mc baby,

    merci pour ton témoignage…
    également membre actif du club des lactoliques anonymes depuis près de 5 mois, je me sens moins seul désormais.
    aussi accro que toi à cette liqueur sucrée blanchâtre qu’est le lait de ma mère, j’ai dû passer cette semaine l’épreuve tant redoutée du biberon (ben ouai, étant un miniminus trop glouton, les petits pots et la meule de ma mère n’étaient plus suffisants…).
    la tronche de la daronne quand elle a constaté avec effroi qu’elle devait se résigner à me compléter ma dose par de la poudre blanche… bon, pour que ça soit consommable, faut la couper avec de la flotte et la chauffer un peu.

    remplacer la royale mamelle par un vulgaire bout de silicone, je t’avoue que la pilule a du mal à passer pour ma génitrice! …

    mais je ne suis pas décidé pour autant à quitter le club tout de suite (d’ailleurs ma reum ne veut pas me désincrire non plus), et espère pulvériser le record de mon frère qui l’a quitté à 9 mois (petit joueur va…). enfin, il avait la désagréable tendance a confondre le princier mamelon avec un anneau de dentition… alors forcément…

    à+ Mc baby, et soncères salutations lactophiles!

    (ps: y’en a vraiment qui ont eu le courage de lire mes conneries jusqu’au bout? 🙂 )

  7. dis donc,Mc baby, t’es drôlement fortiche d’avoir tout de suite pigé ce qu’il fallait en faire du truc mou,doux et chaud!moi m’a fallu un bail pour piger le fonctionnement!
    elle m’avait tellement pourri le cerveau avec sa musique (de merde!) quand j’étais dans le ventre qu’une fois sortie, je pouvais enfin pioncer tranquille…alors bouffer…lait de maman ou pas,rien à foutre!
    mais depuis…6 mois que ça dure! et elle m’a même dit qu’elle voulait pas arrêter de si tôt? t’imagine le pied?

    opus
    p.s: niveau musique, elle s’est pas calmée non plus…un vrai boulet!

  8. merde ! je crois que c’est MccBaby qui m’a fait le plus rire ! si il ouvre un blog, je me barre sur le sien

  9. Bon, là, là, encore une fois, je pleure de rire.
    Il est pas con ce gosse, il a tout calculé.
    Très bon, rien à dire, je pense que je me le relirai celui là (un de plus).

  10. Alors moi ça m’a pas fait rire, j’ai plutôt trouvé ça chou !!!
    Je suis mère d’un ptit lactolique de presque 1 an, et ça me mettrait bien la larme à l’oeil s’il me disait tout ça le mien…

    En tout cas, il écrit déjà bien ce ptit ! Bravo McBaby.

  11. Cro mimi!

    mais arrête de faire croire que t’as des gros nichons à 9 mois d’allaitemen: t’as des poches à douille vides et les tétons en bas à gauche de l’aérole.
    non?
    c’est que moi?

  12. je suis presque persuadée qu’il pense comme ça, le macbaby
    en tout cas il tient de sa mère si c’est le cas!

  13. Putain, ça donne envie d’allaiter le Paquet… Putain de coccyx ! Putain de morphine… Pas eu le choix habituel : moi c’était biberon ou plus jamais d’enfant…

  14. Bonjour MacBaby,

    Je m’appelle OuiMaisNon et je suis trentenaire, j’ai 32 mois. J’ai un parcours semblable au tien, j’ai été totalement accro, jour et nuit. Maintenant j’ai arrêté… enfin, presque, disons que depuis quelques mois je ne prends qu’un petit chupito le soir, avant de me coucher, et encore, y’a des soirs où je n’y pense pas. Tu vois, je crois que j’ai eu ma dose, d’ailleurs même ma vieille ne stresse plus à l’idée que j’arrête, mais j’ai comme l’impression que plus tard je risque d’aimer encore les gros lolos… d’autres gros lolos 😛

  15. j auri tant voulu etre lactolique, mais les medecins ont deconseiller a ma mere car ses tetons , etaient invaginer

    bon mes enfants le sont ou ils ont été lactolique

  16. Trop bon !!! On adore !!!

    Ba oui, on parce que nous sommes lactoliques aussi, mon frère et moi !

  17. Je veux un t-shirt « je suis lactolique et je l’assume »!!!!!pasque j’arrête pas de vomir sur mon t-shirt des doors!!!!

  18. Salut McBaby!
    Moi, je suis lactolique depuis 3 mois, et j’ai pas du tout l’intention de décrocher pour l’instant !
    Ma mère aussi elle est cool, parce qu’elle va reprendre le taf en septembre, mais elle s’organise déjà pour venir à la crêche me filer son téton, même que la directrice a dit oui. Trop top hein ?
    J’espère bien dépasser le record de mon grand frère qui a tété jusqu’à 1 an.
    Sinon, j’ai essayé une fois le truc en plastique avec le lait de ma daronne dedans. Bon, j’ai accepté parce que c’était mon vieux qui me le refilait et je voulais pas lui faire de peine, mais ma mère, elle a pas intérêt d’essayer, je suis pas bigleux, elle ne m’aura pas.
    Elle, c’est ma tétine géante, et je l’aime.
    Bon a + McBaby, je vais chialer un coup, histoire qu’elle me branche à la pompe à lait.
    des bises !
    Le GraindeCafé

  19. Pingback: Vy « Je suis une Seinte·

  20. Pingback: Milk n’ Baby « Je suis une Seinte·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s