La fête à la connasse

Saviez-vous que la très génialissime Journée de la femme est méchamment coincée entre la journée mondiale des zones humides (pour certaines ça aurait pu faire tir groupé), la journée météorologique mondiale (aujourd’hui on va vraiment essayer de vous dire quel temps il va faire sans juste regarder par la fenêtre), celle de la tuberculose, de la blague (sans déconner), celle de l’infirmière (le fantasme ou la réalité – je ne sais pas) et la très très mais alors très sélective journée internationale de la population ?

En fait la femme, c’est soit une maladie, digne d’une journée d’hommage comme la lèpre, le VIH ou le lupus, un truc tellement mystérieux qu’on l’étudie toute une journée (par contre le reste de l’année les hommes disent juste qu’on est chiantes, c’est plus simple), soit c’est un tour de passe-passe pour nous amadouer. On ferait comme ça tout le sale boulot pendant 364 jours dans l’espoir stupide d’être remerciées, reconnues et admirées le 365e. L’homme, ou comment prendre gentiment les femmes pour des connes sans mauvaise conscience le reste de l’année.

Le concept d’une journée spécifique pour environ la moitié de la terre, ça me dépasse un peu. Les autres jours, on nous remet au congélo ? C’est même pas la fête de la femme, tu parles, même pas de cadeau pour faire passer la débilité de la chose, non, juste une putain de journée. Ouais, ouais, des colloques emmerdants, des conférences où tout le monde pète plus haut que son cul ou joue sur son téléphone, des roses qu’ils peuvent bien se carrer où je pense avec un peu d’huile d’olive…

Moi je l’ai pas demandé cette journée de merde, et je vais quand même entendre les réflexions moisies des mecs 3 jours avant et 4 jours après « Oh ça va vous avez votre journée, faites pas chier » ou « Pas reconnaissants ? On vous offre une journée quand même« . Trop gentil, vraiment. Tu peux te la fourrer avec la rose, ta journée, coco. Enlève pas les épines, hein.

Une petite journée officielle, histoire qu’on ferme bien notre gueule le reste de l’année et qu’on se sente obligées d’être ravies d’avoir une journée. « C’est déjà ça » vont renifler certaines nunuches. Non, petite sotte, c’est pas déjà ça, on représente la moitié de l’humanité alors je vais pas me satisfaire d’une journée a la con noyée au milieu de dizaines d’autres plus affligeantes les unes que les autres.

Quand j’entends mon mari dire qu’il me laisse faire ceci ou cela « parce que je suis plus efficace« , je me dis que c’est pas une journée de la femme qu’il faut, mais des stages d’enlevage des doigts du cul pour les hommes. Mais je n’ai pas à me plaindre, je ne touche jamais à l’aspirateur ni à la vaisselle. Je l’ai bien dressé, quand même.

En plus si on voulait vraiment se la jouer « parité », on devrait faire une journée de l’homme, une vraie. Là seulement on pourrait dire qu’on est égaux. Offrir une journée à la femme, c’est filer 2 euros au SDF du quartier quand on passe devant avec un SMIC à chaque pied.

La bonne conscience, c’est qu’une foutue hypocrisie sociale de merde, et au final, demain, bah le macho au volant me traitera encore de salope si je sors pas assez vite de ma place de parking, les pubs pour les produits nettoyants mettront toujours en scène des femmes heu-reuses (oui oui oui) de passer la serpillère, et je devrai toujours me coltiner les remarques à la con sur ma double casquette mère et professionnelle.

La connasse, elle, elle en n’a rien à carrer de la journée de la femme. Pour elle, c’est un peu comme la journée internationale de la gentillesse. Une belle rigolade.

Chaque jour est une fête pour la vraie connasse, chaque jour elle s’empresse de répandre des montagnes de connassitude autour d’elle, en toute générosité, et elle n’attend pas que l’OMS ou l’ONU lui offre une journée. Elle la prend !

C’est pour ça que j’ai décidé que je ne serai plus qu’une connasse, et ce sera ma fête tous les jours.

Publicités

51 réponses à “La fête à la connasse

  1. Complètement d’accord avec ton analyse de cette pseudo journée de la femme, c’est comme la St Val’: une belle connerie.

    PS : Je veux ton secret pour l’aspirateur et la vaisselle ! T’as une solution pour le syndrome « Petit Poucet » (chaussettes qui trainent) ?

  2. Je crois que c’est mon billet préféré, il détrône égarée sur Docti!
    Bien joué, connasse!

  3. C’est la journée de la femme, donc c’est aujourd’hui qu’elle fait le ménage et la vaisselle et les courses et tout ça… le reste du temps c’est la journée des hommes, à eux de faire tout ça les 364 jours qui restent.

    Soyons logique, chacun son tour !

  4. Je suis pour la journée de l’homme aussi ! on pourrait peut être la faire le 1er avril non ? Vu que la journée de la femme est un jour de carnaval cette année…

  5. héhé ^^ toujours aussi mordant/tordant !
    t’as raison on aura 364 jours de journées de la connass’itude ^^

  6. Excellent, tellement juste, tordant, mordant aussi !!
    Il manque quand même le côté lié à ces pauvres femmes, celles qui ne peuvent pas se plaindre par manque de droit.
    Alors oui, pourquoi se pencher sur leur cas seulement 1 jour par an… je te l’accorde, je trouve ça complètement aberrant. Mais le système étant encore (oui on peut rêver d’un changement de ce côté) en majorité masculin, rien ne pourra être parfait pour les aider, les soutenir, faire valoir leur droit !

    Je trouve ton article génial, mais il ne voit que « notre » (européen) côté des choses. Pour les autres, cette stupide journée de merde doit encore exister et on devra encore subir les dires de nos collègues ou autres mâles débiles qui nous entoure, pour elles !

  7. J’ai été longtemps exaspérée par cette « Journée » (je l’aurais été encore plus si ça avait été « Fête », je dois dire) de la femme.
    Sauf que, après avoir, dans le cadre de mon boulot, côtoyé des associations de lutte contre les discriminations, j’ai intégré que cette journée était sensée être une « Journée d’information contre les violences faites aux femmes dans le monde ». Sujet sur lequel il y a énormément à faire, même en France. Je vous suggère à ce sujet de consulter la BD collective « En Chemin elle rencontre », qui rappelle des faits assez accablants (j’ai écrit dans le premier tome, donc j’ai l’air de faire ma pub, mais c’est vraiment très loin d’être celui de mes bouquins qui me fait vivre, donc c’est désintéressé ^^).
    Et donc… quand je reçois des mails comme « C’est la journée de la Femme, bonne fête mademoiselle Bauthian ! Venez à cette occasion satisfaire les pulsions de biatche fashion et superficielle inscrites dans vos gènes avec 10% sur le catalogue des Trois Redoutes, hors promos », je me dis qu’il faudrait changer de stratégie.
    Et aussi que la société machiste est très forte, puisqu’elle a réussi à récupérer ça :/

    Et à part ça, je partage complètement ta révolte sur le quotidien des nanas.

    • Chère Isabelle Bauthian que je ne connaissais pas jusqu’à ce jour, 12h34 précisément, savais-tu qu’un illustre fan est tombé sur mon blog en tapant les mots clés : « isabelle bauthian poitrine » ? Te sens tu flattée au moins ?
      Sinon, bien sûr que la maltraitance est un sujet important à traiter, mais alors pourquoi faire une journée de la femme aussi vague, fourre-tout, et décrédibilisante ?
      En plus, y en a déjà une de journée contre la maltraitance faite aux femmes me semble-t-il… ?

      • Ah, j’ignorais l’existence de la journée de la maltraitance. Effectivement, curieux doublon dans ce cas. En tout cas, je ne peux qu’être de ton avis pour le côté pitoyablement fourre-tout de cette journée.
        Et c’est normal de ne pas me connaître, je ne suis pas connue ^^

        Concernant le mot-clef je… je…

      • Je n’ai jamais eu d’explications crédibles concernant les mots-clefs. Depuis que, sur mon ancien blog, des gens arrivaient régulièrement en tapant « repose en paix en quatre endroits », j’ai cessé de chercher des causes rationnelles à la venue de mes visiteurs.
        Il ne me reste plus qu’à montrer mes seins, je le crains.
        Quoique. Ils sont gros, et des fois je porte des décolletés en dédicace, je pense qu’il ne faut pas chercher plus loin.

        (je fais un essai de post avec juste mon prénom, on va voir si mon avatar s’affiche quand même).

  8. Pingback: Huit mars |·

  9. rien a dire sur le post hein !!! j’adhère a 100% comme dab’ (‘tain tu m’eneeerveuuxx !!!)
    et le fuck kitty la, il va finir sur un tee shirt de ma mini c**** … ca va plaire a la garderie !!!!

  10. Voilà. Une journée d’hypocrisie, de roses qui sentent rien, de sex toys (mais qu’ils se les gardent leurs godes), de comparaisons avec les autres pays pour voir si on est pire (c’est connu, en France, à la télé par exemple les femmes ne sont JAMAIS des faire-valoir, alors qu’en Italie, pfioulala, c’est dingue hein). J’en peux plus. Et par dessus le marché, on nous gave avec la grosse Le Pen. Journée de chiotte à la con.

  11. Pingback: La journée de la femme « Drunken Kiwi's Blog·

  12. Du grand art, je vois que je ne suis pas le seul à être inspiré par ce splendide morceau de foutaise qu’est la journée mondiale de la femme.

    J’aime aussi beaucoup le Hello Kitty …

  13. En tant que connasse qui s’assume, je me souhaite une bonne journée…et je resterais connasse demain aussi….

  14. Effectivement si on s’en tient à ce que matraquent médias et commerçants, c’est la pire journée de l’année (cf.: http://romy.tetue.net/bientot-le-8-mars )… Mais regardez un peu plus loin, au début du siècle, là où cette journée trouve son origine, dans les manifestations des ouvrières et suffragettes pour défendre leurs droits : http://8mars-online.fr/histoire/. Ces droits dont nous héritons. En partie. Car tout n’est pas gagné.

  15. ben dis donc , il a pas dut être tendre ton papa avec toi…ni ton premier amour , et probablement pas les suivants non plus!! Bref, il en faut plus bcp pour que tu baises avec tes co-connasses puisque vraiment les hommes c’est nul , con et j’en passe…Peut être n’as tu pas su t’entourer ? ou alors c’est que, au fond ,t’es une vrai connasse jamais contente, qui ne sait pas que vous avez toujours eu , derrière le tablier ou pas, le vrai pouvoir sur tout et surtout sur nous , qui ne sommes en réalité qu’un pour trois « connasses » sur cette terre … et oui vous êtes , et depuis longtemps, en majorité sur terre!! pas la moitié non, les trois quart de la planète est peuplé de femmes, et heureusement , toutes ne nourrissent pas ta haine du mâle, et toutes ne font pas de vendetta à notre encontre ! Mais rassure toi les connasses ne sont pas en voie de disparition, c’est même un créneau en pleine expansion, qui surfe sur la vague du féminisme de maman avec une touche de « j’aime bien les hommes virils (qui font la vaisselle…)et toutes sortes de contradictions de ce genre qui font d’une femme … une connasse! Mais je doute que , connasse ou pas , tu puisses te passer d’un … connard d’homme! Mais tu m’arrêtes si je me trompe, si ta mère n’avais pas trouvé au moins un bon coté a ton père, tu serais probablement tombé au fond d’un chiottes ou d’une douche avec quelques milliers de frangins et frangines potentiels!! OUF… ta mère devait pas si connasse, et c’est à ça que tu doit la vie!
    Mais si c’est le pouvoir qui te manque tu peux toujours allez vivre dans des communautés ou sociétés matriarcales, ici c’est la France, pays de l’hypocrisie unilatérale, les hommes ont toujours fais au grand jour , ce que leur femmes dictaient dans l’ombre… et tu voudr

      • D’habitude ce sont des tirs de furies féministes dont je suis témoin, mais je dois avouer que les salves de machistes ne sont pas mal non plus dans leur genre. C’est beau la parité de la connerie …

      • Mouahaha, excellent la parité de susceptibilité sans avoir rien compris au texte 🙂
        (tu as tes règles fred ?)

      • Mouhhh, il est vexé le petit père??!!

        Trop mignon!!

        Vous savez, j’ai déjà vu sur des forums ( je vous rassure, je suis sevrée… et pas de rechute ), que certains hommes ( les célibataires frustrés évidemment ), croient réellement qu’il y a un complot des femmes, qu’elles ne veulent que les beaux et les riches ( oui, c’est tout nouveau, besoin qu’on fasse un complot pour ça en plus… ) pour ensuite les jeter après leur avoir fait des gamins dans le dos.

        Le racisme je connaissais, mais j’avoue que c’est maintenant ( et aussi au lycée, quand on se foutait de ma gueule dés que je l’ouvrais sur un sujet sérieux ) que je découvre le vrai sexisme, bien puissant, méchant, et stupide.

      • Éclaire moi de tes lumières Ali, je doit être un peu juste, mais je ne suis qu’un homme après tout et je ne demande qu’a y voir clair et comprendre la teneur de ce message … toi qui sait lire , dit moi …

      • Je vois juste PAS DU TOUT où tu as pu lire qu’elle n’aimait pas les hommes. Ça n’a juste RIEN à voir. hors sujet. Relis le texte.

  16. J’adore ! Et je pense tout à fait comme toi ! J’ai eu envie de hurler toute la journée !
    Surtout quand j’ai zappé sur l’émission de Morandini qui s’intitulait « Les femmes à la télé » et qu’ils n’ont montré que les nanas à poil de la télé réalité complètement écervelées. Et il a conclu en disant « Bonne Fête les femmes, on vous aime ! »
    C’est là que j’ai vomi.

  17. ahahaha je ne sais pas ce qui m’a fait le plus rire, ton article ou le commentaire de Fred (tiens on devrait lui présenter l’aute connard avec son blog misogyne, on verrait si il se rebelle aussi dans un commentaire …. ou si là c’est normal)
    bon en même temps il me rassure « j’aime bien les hommes virils (qui font la vaisselle…)et toutes sortes de contradictions de ce genre qui font d’une femme … une connasse! » mon homme est viril et fais la vaisselle …. c’est donc lui la connasse de notre couple …. déception !

  18. La fête de la connasse \o/

    Je me souviens, au lycée ( désolée, c’est pas si loin pour moi :pp ), on faisait la journée de la vérité. Ca t’aurait beaucoup plus, ça consistait à dire tout ce qu’on pensait…

    On faisait aussi la journée de l’hypocrisie.

    Dans les deux cas, fous rires garantis.

  19. J’aurais été jusqu’à supprimer l’huile d’olive pour les téléphones roses dans le cul : à sec, et picétou.

  20. Mon père, macho si il en est (et qui s’ignore), a dit un jour une phrase qui néanmoins n’est pas dénuée de sens, même si j’ai mis longtemps à le toucher du doigt…
    Il a dit cette phrase (une des rares que j’ai retenue tant le mystère planait autour) , il a dit : »Avec les femmes, on est seul, et elles sont plusieurs… » Évidemment, je n’ai probablement toujours pas tout compris, mais ce n’est pas ici qu’on me dissuadera de la mure réflexion ( de macho) qui l’amena a me dire ça !

      • Non mais laissez-le, à la fin! en fait c’est lui qui est plusieurs, mais il veut garder le mystère… mdr! Et puis le principal c’est que lui il se comprenne, même si je suis pas certaine qu’il y parvienne tous les jours… :-S ??
        En fait, la seule question, c’est vraiment: POURQUOI?
        Parce que bon, moi, quand je tombe sur un blog que je trouve crétin, inepte, misogyne voire même mysanthrope, ben…j’me casse, et je passe pas mon temps à les convaincre que non, non, décidément, c’est-moi-qui-ai-raison-et-pas-toi-d’abord!
        Allez, Fred, sans rancune, tu vas bien en trouver une qui te fera ta lessive et ta vaisselle, en te chuchotant « you’re my hero » à ton oreille toute propre…si, si, j’te jure, faut jamais désespérer, chaque pot à son couvercle, comme disait mon arrière-grand-mère! ;-D

    • Personne n’oblige les hommes à avoir affaire aux femmes…

      Mais bon, voilà, ya bibite a faire bouger, et puis le linge à faire repasser, la vaisselle a laver etc…

      Quasiment tous mes amis sont des célibataires qui le vivent très bien. C’est triste, mais ceux en couple nous semblent bien malheureux…
      Personne ne les a forcé.

      • Personne n’oblige les femmes à avoir affaire ausx hommes…

        Mais bon, voilà, ya foufounne à ramoner, et puis le gazon à tondre, la valise à porter, le toit à réparer etc…

        Quasiment toutes mes amies sont des célibataires qui le vivent très bien. C’est triste, mais celles en couple nous semblent bien malheureuses…
        Personne ne les a forcé.

    • Perso j’ai compris que son film preferé était « 40 ans toujours puceau ».. Nan ?
      Quoiqu’il en soit plein d’amour, de paix et de branlettes-au-dessus-des-chiottes-power dans ton coeur ! Big love, le fou rire que tes piètres essais de te défendre m’ont donné m’a permis de pas avoir à attendre le chargement d’une video sans rien faire. Et ça ça merite un Big up.

  21. Pingback: Interview de la semaine : Cassia from the mafia irlandaise « Maxi best of McMaman·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s