A table, le nain !

Depuis qu’il n’est plus scotché à mon nibard 24/24, le nain mange bien trop souvent à mon goût. Enfin, je dis « mange », mais ça tient surtout de l’espoir secret d’une jeune mère qui en a plein le cul de balancer des petits pots à moitié vides à la poubelle – rapport aux bactéries, tout ça, parce que si le plop a l’ouverture garantit la fraîcheur du blablabla, au bout de 2 jours ça sent quand même la salmonelle.

Donc deux fois par jour, trois fois dans le pire meilleur des cas, je prends mon courage à deux mains, je remonte mes manches déjà pleines de bave et de vomi de la veille, et m’en vais maternellement gaver nourrir le nain.

Tout commence par le choix du petit pot. Je fais semblant de lui demander son avis, au petiot, tout coincé dans sa chaise magique qu’on accroche au bord de la table, mais il pige que dalle. Entre Vomi vert, Boudin jaune et Carotte au pipi, il ne sait jamais quoi choisir, il se contente de se marrer. Un peu limité. Alors je prends selon la couleur de son dernier caca, pour varier les plaisirs.

Parce que oui, je donne des petits pots industriels tout faits par des grands méchants de l’agro-alimentaire. Et devine quoi : le nain n’est pas encore mort. Trop fort le nain. J’adore les mères qui filent du lait en poudre bourré à l’huile de palme depuis le premier jour de vie de leur gamin, mais te regardent de haut parce que tu ne fais pas tes propres purées au Babycook à 500 euros pièce.

Quoi, t’allaites et tu fais pas tes purées ? Ouais cocotte, mon nibard il est gratuit et surtout sans préparation. Au pire je danse un peu la Carioca pour bien tout mélanger, et voilà. C’est pas parce que je suis chez moi toute la journée que je me tourne les ovaires et me fais les ongles devant une rediff de Dawson sur W9. Et à moins que tu cultives tes petits panais (the légume trop fashion pour le printemps-été 2011) dans ton jardin, y a pas moins de merdes toxiques dans ta purée que dans la mienne. Donc viens pas trop me faire chier.

Une fois le petit pot choisi, donc, tu l’ouvres. Ou tu essaies. Le petit pot Carotte au pipi là, il veut pas plopper. Et t’as même pas un mec sous le coude pour te sauver. (Si tu ne le savais pas, les petits pots et les bocaux de cornichons ont été inventés par des hommes pour s’assurer que les femmes aient toujours besoin d’eux. Soit dit en passant.)

Quand tu te seras ouvert la main une ou deux fois avec un couteau à beurre, tu pigeras le truc : suffit de prendre un bout de cuillère et l’insérer sous le couvercle. Pourraient le dire, ces cons. Du côté des mamans, mes fesses. Du côté des chirurgiens de la main, ouais.

Tu ouvres le petit pot, l’instant est crucial : ta réaction déterminera tout le repas. Même si une vapeur de bouffe d’hosto ou des relents de cantine de primaire t’agressent le pif, il faut que tu restes tout sourire. Pire, il faut prétendre que Dis donc, il a de la chance ce bébé ! Il va manger un super petit pot de purée de Carotte au pipi, ouh la la Maman elle aimerait trop en manger aussi !

Réjouis-toi, jeune naïve, tu vas en manger aussi. Et tu mériterais au moins un Oscar si tu réussis à garder ton sourire placo sur la gueule pendant tout l’exercice.

Déjà, tu fous le pot au micro-ondes, ça te repeint tout l’intérieur. Tu ressors la merde, et tu verses dans une assiette, parce que évidemment le nain hurle à la mort dans sa chaise (il attend quand même depuis 45 longues secondes) et que la purée, là, elle est bouillante. Tu te demandes brièvement si t’as pas foiré un truc, car dans l’assiette, la dite purée de Carotte au Pipi, elle ressemble juste à du vomi mixé.

Tu chausses tes lunettes où tu vois quasiment plus rien, rapport aux 18 épaisseurs de mini empreintes digitales qui s’accumulent sur les verres depuis ce matin. Tu déchiffres l’emballage du petit pot : « Carottes au pipi – Cuisson Vapeur ». De la vapeur à la gélatine alors. Bof, pourquoi pas, ça fera du slime dans la couche.

Tu t’assois donc à côté du nain dans son siège bionique et tu lui annonces le plat du jour avec une mine ravie ravie ravie. Le pouvoir de suggestion, c’est un élément essentiel de l’éducation des enfants. Oh que c’est bon cette purée, regarde ! Mais il regarde que dalle, trop occupé à suçoter la nappe ou à secouer la tête comme un autiste de droite à gauche.

Conseil : ne jamais donner à manger à son gamin dans la cuisine. Bien trop près du congélo, tu pourrais facilement avoir un mauvais réflexe.

En bonne mère, tu te dois alors de goûter cette délicieuse bouillasse de crapouiniasse. Au mieux, tu te brûles la langue et ça t’anesthésie tellement la bouche que tu ne sens pas la saveur improbable de la mixture. Au pire, c’est pile à la bonne température et tu viens de commencer la journée avec un purée de carotte sans sel alors que ton café n’est pas encore bien digéré.

Et là, tu te poses une seule question : comment ils testent les purées sur les bébés ? Comment ils savent que ça va leur plaire ces trucs ? Tu te demandes, la cuillère en l’air, s’ils posent 2 gamelles par terre, éloignées d’un mètre l’une de l’autre, et procèdent à un lâcher de bébés pour voir vers quelle recette du chef les nains vont ramper.

Le temps de ta petite méditation, le petit con a réussi à choper la cuillère. Si tu ne lui saisis pas assez vite le poignet avec ta main libre, t’es sûre de repeindre ton appart et de ne jamais revoir ta caution. Les cuillères en plastique, c’est le mal : ça catapulte beaucoup trop bien la purée. Pendant que tu nettoies vite fait son périmètre de conneries d’action, tu lui fous un quignon de pain dans la main, c’est un super ferme-ta-gueule.

Quand tu te rassois en face de lui, il te regarde, esquisse un petit sourire à la George Clooney, tend le bras, et lâche le pain. Ne pas le mettre au congélo, ne pas le mettre au congélo (je t’aurais prévenue). Tu te baisses, pour le 34e fois la journée, et tu ramasses un morceau de pain baveux qui ressemble plus à Bob l’éponge qu’à la baguette que t’as acheté la veille.

La bataille dure ainsi encore 5 à 10 minutes, selon ta résistance au stress, ton niveau de caféine dans le sang, et si t’as ou non tes règles. Quand tu te mets à appeler ton gamin par le nom du chat, que tu lui as raclé les joues environ 18 fois avec la cuillère, et que ce petit bâtard persiste à faire des bulles avec la purée, c’est qu’il est temps d’arrêter le massacre.

Tu fous l’assiette par terre, le chat vient la finir (non, je n’en déduis rien sur la qualité du plat). Si t’es branchée 5 fruits et légumes, t’enchaines sur une compote, et tu forces mon admiration.

Dernière étape de ce fabuleux moment de complicité mère-enfant, si tu es du genre hardcore, c’est le repêchage d’une bonne grosse cuillérée au fond du bavoir récupérateur, histoire de lui offrir un petit medley gustatif Pain humide-Carotte au Pipi-Fruits du verger.

Tu pousses loin, loin, très loin de ses mains tous les ustensiles de torture, et tu entreprends de lui torcher le visage. Tu vois comment elles font les esthéticiennes pour enlever un masque à l’argile ? Tout pareil, tu changes juste « argile » par « purée ».

Enfin, dans un soupir de soulagement, tu le reposes par terre. Environ 5 sopalins, une tenue complète et un bavoir plus tard, il a mangé. Tu essaies de ne pas penser que le prochain round, c’est dans 3 ou 4 heures. Café, vite.

Et on s’étonne que je préfère lui donner le sein. J’ai vraiment hâte qu’il mange comme nous. Les frites et la pizza, ça salit quand même beaucoup moins.

Bon appétit, bien sûr.

Publicités

19 réponses à “A table, le nain !

  1. On m’a offert un babycook. Pour moi c’était THE invention de ouf… Mais plus Micronaine grandit, plus je réalise que je devrai acheter des légumes…
    Mon seul problème avec les petits pots, c’est leur prix 😦 On est pauvres, nous !

    • Pour nous, le petit pot c’est vraiment un truc de transition. Plus cette phase est courte, mieux on se porte. Le nain commence déjà à manger certains trucs comme nous, et je m’en réjouis. Donc acheter un BabyCook pour maxi 2 mois de purées… le petit pot revient moins cher. Et non, écrire des conneries sur internet, ça ne paie pas bien non plus 🙂

  2. Comme toi, j’ai allaité mais je n’ai donné que des petits pots et des blédichefs après…
    Il n’y a qu’à la crèche qu’ils avaient du « frais »
    A chaque fois que je faisais une purée moi même ils n’en voulaient pas alors je n’ai pas insisté 😉

    Des copines par contre on d’abord donné du frais fait maison et leurs enfants ont refusé l’industriel après 😀
    Ca les a bien embêté parfois 😉

  3. Tu te fais ch… pour rien ! Tu passes un kébab frites au blender et tu mets le rab au frigo pour les jours suivants

  4. « Conseil : ne jamais donner à manger à son gamin dans la cuisine. Bien trop près du congélo, tu pourrais facilement avoir un mauvais réflexe. »

    Merci pour l’astuce ! 😉

  5. Hi hi hi je suis en plein dedans avec mon n°3 Bon par contre il est pas convaincu lui! Il a pourtant 7 mois samedi mais quand j’arrive à lui donner 2-3 cuillère c’est déjà bien!

    T’as beaucoup d’humour, j’aime bien tes articles!!

  6. Pingback: Tweets that mention A table, le nain ! « Maxi best of McMaman -- Topsy.com·

  7. J’arrive tout droit de Topito et je ne regrette absolument pas le voyage, c’est à se tordre! Je m’en vais de ce pas éplucher les archives. Et encore merci pour la séance d’abdos que tu viens de m’offrir!

  8. J’aimerais vraiment mettre des commentaires un peu constructifs… mais c’est impossible, car chacun de tes articles me fait mourir de rire, juste j’ai rien à ajouter tellement c’est imagé et drôle !

  9. Perso, je la fais manger en couche, c’est plus pratique pour le nettoyage avec plastique sous la chaise … Elle a 10 mois et mange bien les morceaux, ça arrive vite !

    Je fais aussi les purées maison mais en mode industriel, quand j’en fais je fais cuire tous mes légumes au cuit vapeur, je mixe au mixeur et j’ai en gros 15 petits pots prêts à congeler … du coup, quand elle mange je décongèle.
    les petits pots sont vraiment trop chers pà où je vis (plus de 1€/pot)

    en tout cas, merci pour la tranche de fou rire ! on s’y croirait

  10. Ben c’est justement parce que ça ressemble à du vomi mixé que mes gosses ont toujours refusé d’en manger, quitte à crever de faim, et n’ont jamais mangé que des purées maison. Et que je partais en vacances avec cette connerie de Babycook. Si. 😀

  11. L’astuce c’est de ne donner ni petits pots ni purées maison, direct des morceaux d’une version simplifiée de ce que tu manges (bon ça implique de ne pas avoir une nourriture McDo/Kebab/pizza…). Mon deuxième a commencé avec des morceaux de pêche (crue), des bouts de concombre à sucer, de la banane… tout ça vers 6 mois. En + c’est la flemme ultime parce que tu disposes son repas sur la tablette et il se démerde tout seul. Je n’ai rien mixé pour lui, même si entre temps il a aussi eu des petits pots et des purées « maison » à la crèche.

    • Et d’apprendre rapidos la manoeuvre de Heimlich, parce que le coup des morceaux, ça convient pas à tous les nains. J’ai pas trop aimé devoir secouer le mien à midi, là. Petit pic d’adrénaline dont je me serais bien passée.

  12. Ma der de der a trois ans, donc j’en suis (presque) sortie, mais j’ai adoré ton article :-)) c’est tellement vrai !

  13. « Les petits pots c’est pour les faibles, file lui des stéroïdes et des anabolisants, et aussi de la viande pour la prise de masse. La viande c’est la force »
    Dixit mon très éclairé frangin, j’hésite depuis à lui laisser la garde de mon nain.

  14. perso, j’ai allaité ET fait purées maisons.
    2 avantages: d’une quand ton mini nain a la bonne idée d’être allergique à des détails (lait de vache entre autre), ça t’évite la corvée du déchiffrage d’étiquettes dans le magasin avec le nain dans le caddie, que de toutes façons cherches pas des petits pots sans trace de lait y’en a pas….
    de 2: ben oui quoi quand tu lui présente l’assiette, ben t’as vraiment envie de lui bouffer son assiette parce que tes petits plats, ben ils déchirent!!!! (si, si ça peut être pratique, t’oublie le babycook, juste ton bon vieux mixer, de toutes façons tu vas pas te faire chier à faire qu’une portion à la fois, tu te fais une casserole pleine, et zou le reste au congel (le reste de ta casserole, hein pas ton nain!) ! et ça va aussi vite qu’un petit pot!!!)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s