Les bébés, c’est quand même des grosses feignasses

Oh, je te vois derrière ton écran avec ton petit air pincé genre Dis donc elle exagère celle-là c’est mignon les bébés, ce même petit air que tu aurais si j’osais dire qu’il y a des bébés moches. Ouais, cet air-là.

Y a juste un truc que tu n’as pas pigé : cette mignonnerie, c’est leur seule arme aux bébés, leur seule munition contre la mise au frais par -18° C pour cause de feignardise insoutenable. Leur devise : sois chou ou fais-toi congeler.

C’est inné la glande chez les bébés. Dès la vie in utero, ils en foutent pas une rame. Ils passent des mois à attendre tranquillou que leurs organes poussent tout seuls pendant que leur mère gerbe sa race, grossit à vue d’oeil et se renseigne sur le taux de remboursement de la ligature des trompes.

Rien à cirer, ils s’étirent comme si t’avais pas malencontreusement rangé ton foie et ta rate dans le coin. Mais faut-il en attendre plus de petits êtres qui se pissent dessus gaiement et ravalent le cocktail ? Le cycle de la pisse. Dans ton corps.

Et la flemmardise continue : même pas foutus de se démerder pour sortir – pas compliqué, merde, suffit de viser la lumière au bout du vagin. Leur faut une dizaine d’heures pour se mettre en position et une bonne demi-heure pour traverser les 10 cm qui les sépare de nous. Y en a même qui résistent quand on pousse à s’en chier dessus : ils remontent ! Tu me diras, vu comment ils étaient pénards dedans, je peux comprendre.

Parfois, faut même aller les chercher à la main ces petits cons. Faut leur créer une porte de sortie de secours par le dessus juste pour eux, et les extraire tout gentiment de leur nid sanguinolent. Aucune reconnaissance pour autant : ils te braillent tous dessus d’avoir osé les virer de leur chambre.

Les plus paresseux, ça reste ceux qui oublient carrément de sortir genre Oh non je suis trop crevé aujourd’hui, j’ai filé 4 coups de pied quand même, et on se retrouve avec des futures mères obèses et épuisées qui roulent jusqu’à la maternité à 42 SA + 3.

Alors tout le monde trouve ça mignon, mais moi je m’insurge. T’imagines le bordel si on se permettait tous de glander autant ? Le dossier là ? Ouais mais nan, je l’ai pas fini mais en fait j’ai fait une sieste de 4 heures cet après-midi, même moi je me suis épaté. Ou le crevard : La réunion ? Oh ça me fatigue d’avance, je vais me mettre à gueuler dès le début, à m’en faire vomir en jets façon Exorciste, et tu verras on va rentrer à la maison direct.

A peine sortis, ils ne savent rien faire à part téter/bouffer, pisser/chier et pioncer. Pires que des no-life. Limite pires que les chats. Complètement inintéressants. De vrais assistés. Et que ça chiale pour tout et n’importe quoi, juste pour te voir accourir comme un bouffon du roi, l’oeil hagard et l’haleine un peu âpre. Faut dire qu’ils adorent tester notre réactivité, particulièrement vers 3h52 le matin.

De temps en temps ils font vaguement un sourire ou quelques bulles avec la bouche, mais c’est juste pour t’amadouer. Tout ce qu’ils veulent, ces petits tyrans, c’est que tu leur foutes une couche propre sur le cul, et plus vite que ça, et ton nichon là, aboule rapidos, et t’es mignonne tu m’installeras pépère dans mon transat devant Gulli après.

Niveau bouffe, c’est pas mieux. Du lait pendant 6 mois pour pas trop se fatiguer le bide, et pas d’aliments en morceaux avant 9 mois pour pas se fatiguer les mâchoires. Et quand ils acceptent ces petits branleurs qu’on diversifie un peu leurs repas, faut que ce qui rentre ressemble déjà à ce qui va sortir. On se demande même parfois pourquoi on se fait autant chier à leur filer la becquée, autant tartiner la couche directement avec la purée d’épinards.

Quand ils commencent à en avoir un peu marre de rester toujours là où on les range, au lieu de se lever comme tout le monde pour aller se faire un café et se fumer une clope au soleil, ces petits merdeux se trainent par terre comme des grosses larves. Et faudrait en plus qu’on applaudisse parce que Oh dis donc il tient bien sa tête (parce que sinon faudrait que je lui tienne en plus ?) ou Oh la la il sait tenir une balle dans la main. Ouais enfin même les petits des gorilles savent faire ça, sans compter les participants incultes et débiles profonds aux jeux de télé-réalité. Donc aucun mérite.

Pour les premiers mots, pareil, ils se foulent pas. Ils articulent comme un mec bourré avec une patate chaude dans la bouche et c’est à toi de faire tous les efforts pour essayer de comprendre leur charabia, et si tu décides juste d’ignorer ton nain tant qu’il a pas compris la base sujet + verbe + complément, t’es sûre de finir la semaine avec la DDASS aux fesses.

Mais c’est comme partout, chez les bébés. T’as les grosses grosses feignasses (qui marcheront pas avant 24 mois et chieront dans leur froc jusqu’à la maternelle, au moins), et les petits fayots qui feront tout ce que Maman veut bien plus tôt que la moyenne, comme ça elle est contente la grognasse elle pourra se la péter devant les copines.

En fait, un bébé n’a pas de souvenirs avant de commencer vraiment à devoir se faire un minimum chier dans la vie. Normal, ça l’emmerderait trop de grandir, et les tentatives de suicide chez les bébés seraient en pleine explosion (Fait divers : Glandu, 7 mois, a foncé dans sa table à langer avec son trotteur – ses jours ne sont heureusement pas en danger).

Et on sait malheureusement ce que ça donne un gamin qui serait trop nostalgique de sa première année : Peter Pan, Bernard Minet, Carlos, Michael Jackson. De quoi être sacrément déprimé.

Publicités

19 réponses à “Les bébés, c’est quand même des grosses feignasses

  1. Je suis inquiet en lisant ce post. Que dois-je faire pour éviter que mon nain devienne obèse comme Carlos, se mette à aimer les costumes ridicules comme Peter Pan, Bernard Minet ou ne se transforme en Jackson ?
    Je l’ai mis sous Deep Purple / Led Zepplin par sécurité mais comment limiter ces risques ?

    • Je craignais de te faire peur, effectivement. C’est dur autant de vérité alors que tu es encore dans le monde merveilleux du « oh comme il est petit c’est fou ».
      Faut pas attendre, faut traiter par prévention. Deep Purple / Led Zepplin, ok, bonne base.
      Evite les pyjamas Winnie, les pare-soleil Dora, abonne-le à Courrier International et mate avec lui les classiques (Star Wars, Alien, Terminator, etc.) en VOST.

      • Les pyjamas Winnie, Dora et compagnie très peu, en fait je ne veux pas d’un consumériste acharné à la maison. Je voulais lui faire écouter du bon Heavy (Iron Maiden, Helloween, etc …), mais Dame Kiwi crains que ce ne soit un peu tôt pour ses jeunes oreilles.
        Bon je vais me venger en lui offrant un Cthulhu en peluche

  2. Haha je découvre ce jour et je suis FAN !
    D’hab j’aime pas trop lire des billets méchants avec les bébés mais tu racontes ça tellement bien que je me retrouvais dans tout. Enfin, je retrouvais ma fille quoi, perso j’ai pas souvenir d’avoir été une assistée pareille !

    • Clairement, c’est la nouvelle génération qui se laisse aller. Ah, ces jeunes.
      Par contre, ce n’est pas « méchant », hein, je préfère dire « humour hardcore ». J’aime mon bébé. N’appelez pas la DDASS. Merci.

    • Je m’insurge de toutes mes petites forces. En tant que mec je ferait remarquer que je prends quand même la peine de me lever pour aller aux toilettes plutôt que d’utiliser une couche.

      • Hum, je doute qu’il existe ce genre de choses quand bien même je ne serais pas vraiment preneur. Ca ne doit pas être pratique de se contorsionner pour admirer les images.
        En revanche s’il en existe avec des canettes de bière sur le coté, j’aimerais savoir dans quel magasin je peux en trouver.
        Par curiosité uniquement bien sur …

  3. Je te découvre et hop ! Tu es adoptée.. j’ai tellement ris en te lisant ! Que ça fais du bien une bouffée de tordage tripes comme ça !
    J’adore tout simplement !

  4. Pingback: Be my, be my zombie « Maxi best of McMaman·

  5. Pingback: Interview de la semaine : Géraldine de Parents Indignes (appelez la DDASS, vite) « Maxi best of McMaman·

  6. Pingback: Mine à conneries « Maxi best of McMaman·

  7. J’adore :  » et on se retrouve avec des futures mères obèses et épuisées qui roulent jusqu’à la maternité à 42 SA + 3. »

    C’est moi.

    La Gluante, on l’a déclenchée, et ventousée. Pour pas venir, elle voulait pas venir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s