Lettre ouverte à mes voisins

Chers voisins,

La vie, et plus précisément la crise du logement, a fait que nous sommes réunis dans un périmètre assez restreint et que nous sommes, ainsi, bien obligés de nous supporter les uns et les autres. Il apparaît clairement que nous ne partageons pas la même vision du respect, et vous prierai bien aimablement de prendre en compte les quelques doléances qui suivent.

Je ne suis pas persuadée que les quelques fleurs errantes qui bordent ma demeure aient vraiment besoin d’être arrosées de votre urine et saupoudrées de vos cendres de cigarette encore chaudes, a fortiori vers 3h du matin en milieu de semaine.

Et pendant que j’y pense, je vous invite à ne plus confondre ma terrasse avec un cendrier. Vraiment, si vous me le permettez, il serait tant d’en acquérir un. Je me propose même de vous l’offrir à la prochaine fête des voisins. En effet, je ne suis pas très intéressée par le jardinage, et je suis bien ennuyée à l’idée de devoir ramasser vos mégots dans mes plates-bandes. Ca m’embêterait, vraiment, de devoir de nouveau les rassembler tous dans un joli sachet de congélation pour venir le punaiser à votre porte avec un petit mot fort peu civilisé, j’en conviens. L’énervement, sans doute, les hormones, peut-être, en tout cas clairement mon opposition claire à la diversification alimentaire de mon fils par les filtres nicotinés.

En parlant de jardinage, j’ai constaté qu’au moindre redoux, vous vous empressez d’élaguer vos arbres, de préférence vers 7h56 du matin. Je veux bien croire que la sève, ça monte vite, et qu’il ne faudrait pas se faire devancer par la nature, mais je suppute que l’arbre ne verrait pas d’inconvénient à attendre 10h30, voire le mois de mai.

La porte des communs, si elle l’a certes bien mérité, toute marron et moche qu’elle est, souffre j’en suis sûre, presque autant que mes oreilles et le sommeil de mon fils, de ces claquements intempestifs. Je ne peux que vous conseiller de la démonter entièrement. De toute façon, comme il semble que vous invitiez chez vous environ 90 % de la population de l’agglomération (très largement alcoolisée), je pense que si vous aviez dû être cambriolé, ça serait déjà fait, entre 2 bières. Mais compte-tenu que vous commandez soir après soir des pizzas, hamburgers et autres 5 fruits et légumes quotidiens fortement recommandés, je crains que votre portefeuille n’ai pas pour intérêt premier de meubler ou décorer votre demeure avec du Stark. Vous m’excuserez, je ne vous espionne pas, mon attention ne peut être qu’attirée par le bruit léger du scooter mal bridé qui freine dans les aigus et redémarre sous ma fenêtre, partageant pendant quelques instants des effluves naturelles et appétissantes de frites amidonnées ou de pâte à pizza à la salmonelle.

Quand vous verrez vos 34 amis les plus proches, certainement ce soir, ou cette nuit, n’hésitez surtout pas à leur passer nos amitiés et leur indiquer que non, vraiment, le rebord de nos fenêtres n’est pas un cendrier géant. Si vous pouviez glisser un mot ou deux sur le fait que leurs conversations passionnantes sur l’avenir du monde et la place de Besancenot dans les prochaines présidentielles, mêlées de revendications pour la légalisation du cannabis et la baisse du prix du vin, bien que très bien argumentées et débattues, ne nous intéressent que très relativement, surtout, il faut dire, quand on essaie déjà de dormir depuis environ quatre heures.

Sachez également que l’agence immobilière a eu la très bonne idée de faire installer des bennes à ordures au bout de l’allée, ce qui vous permet de ne plus entasser vos sacs poubelles devant nos volets. Je conviens que le bout de l’allée est plus éloigné de votre fenêtre de cuisine, mais je vous assure qu’il est fort gênant de ne pouvoir fermer les volets le soir sans éventrer au passage un sac poubelle et se retrouver avec une serviette hygiénique utilisée collée sur la vitre.

Je vous saurai également gré de bien vouloir notifier à votre charmante fillette de 12 ans que le karaoké Star Academy fonctionne très bien même si elle ne crie pas la joue collée contre le mur mitoyen le dimanche matin vers 6h45. Sa si jolie voix resterait parfaitement audible, j’en suis sûre, même si le volume du micro n’était pas malencontreusement bloqué sur « Maxi ». J’en profite pour vous rappeler que le tennis est bien un sport d’extérieur, et que le rebondissement de la balle contre le mur a des effets migraineux âprement constatés.

Bien sûr, je me rends compte de la frustration que ces quelques remarques ne manqueront de vous inspirer, mais sachez que, si vous étiez présentement devant moi, le message, s’il ne perdrait pas en clarté, ne manquerait pas d’être plus piquant.

Consciente de mes faiblesses, de mon manque de sommeil réparateur et de ma propension innée à l’emportement verbal, je risquerai, chers voisins, de vous faire part de mon mécontentement en vous houspillant quelque peu, à base de Gros connard ferme ta gueule ou je te fais bouffer ta race par le cul, de Tu vas te prendre un coup de pelle dans la gueule si tu coupes pas ta musique de merde ou de Encore une clope sur ma terrasse et je crame ta face au chalumeau.

Bien cordialement,

Madame Connasse

Publicités

21 réponses à “Lettre ouverte à mes voisins

  1. Tu es gentille. Tu n’as parlé du zombie qui planqué le cadavre de sa mère dans le placard. Ni du joueur de flûte, et ni des gamins accroché aux fenêtres. Non, vraiment, tu es trop gentille pour le coup.

  2. Mes voisins faisaient EXACTEMENT pareil, des gougnafiers de première, et j’avais une voisine qui faisait chier son chien devant chez moi et partout dans la cour commune…un beau jour, j’ai rassemblé toutes ses merdes et les ai déversées sur son palier…plus jamais une merde devant chez moi!

  3. moi j’ai le voisin qui fait chier son chien devant notre portail!
    et l’autre, qui nous offre une boite de chocolats et une bouteille de vin car Gilles a fait fuir des cambrioleurs de chez eux 🙂

  4. Damned, ils se sont reproduit et ont emménagé chez moi! ici c’est barbecue tous le jours d’avril à novembre, même quand il pleut. La copro s’est transformée en MJC, et les morveuses qui leurs servent de filles m’ont presque donné envie d’avorter…d’ailleurs, je vend ma maison à cause d’eux, alors je compatis!

  5. Pour une bonne blague a peu de frais pour détendre l’atmosphère entre voisin : badigeonner au pinceau un peu de soude caustique sur la poignée de la porte c’est toujours hilarant …

      • Loin de moi cette idée, la soude réagirait avec l’humidité de la paume et provoquerait des brûlures superficielles de la peau. Ce serait de très mauvais gout, surtout que la soude anhydre s’achète en grande surface.

  6. Tout le monde aurait donc des problèmes avec ses voisins? Pour ma part, c’est la première fois que j’en ai directement au dessus ( enfin, on en avait eu un autre, mais il était complètement sourd, c’était le pied pour faire des soirées ), et c’est des filles coloc. C’est un peu un cauchemar, mais tout en finesse. C’est du genre, méditation a la con avec des Hoooooooooooom pendant 3 heures le samedi matin a 7h, c’est leurs deux réveils en mode vibreur par terre a 5h du mat ( bon, a force de raler, on a enfin fini par s’en débarrasser ). Elles prennent 10 bains par jour, ce qui fait énormément de bruit ( l’eau qui coule a flot toute la journée ). Elles ont arrêté de chanter ( très faux bien sûr ) il y a peu de temps, pour mon plus grand bonheur.
    La dernière fois, une est venue se plaindre car on montait nos meubles ikea à ( tenez vous bien ) 20h30. Je trouve qu’on abuse. Heureusement que ce n’est pas moi qui ait ouvert la porte, sinon une planche du Fïdegluk lui aurait atterri dans la tronche.

    Sinon, tu te plains des scooters? notre voisin a une harley. Mais on ne dit rien parce qu’il est tellement gentil avec nous que je peux bien supporter ça :/
    Quand ils font du bruit ET que ce sont des connards, ya plus rien a faire.

    Mais j’ai deux couples d’amis, dans des immeubles différents, qui ont des voisins du dessous particulièrement chiants, du genre à appeler les flics parce qu’ils entendent leur brosse à dent électrique le soir! Ya des tarés des deux côtés.

  7. Sans doute la lettre de bonne année la plus drôle que je n’ai jamais lu. Tout est en finesse jusqu’à la fin qui explose en une joli feu d’artifice de merde. Du grand art. Merci madame connasse.

  8. Aaah mais l’horreur quoi !!!
    Moi c’est cool y a aucun bruit dans l’immeuble, limite on s’aime bien entre voisins (le petit voisin qui se fait plus ou moins maltraiter est dans l’immeuble d’à coté.

  9. On vient de déménager d’un immeuble de cafards de cette espèce. Alors pour me venger de 3 ans d’abomination (je laisse les ordures dans la cour/ je bloque ta cave avec mes merdes/ je nettoie jamais mon appart les nuisibles s’installent dans tout l’immeuble/ je fais mes travaux de rénovation à 3h00/je déménage à 5…) j’ai jeté un cendrier contenant les vieilles cigarettes de mon mari depuis 1 mois, éparpillé dans tout le jardin de devant. Ça m’a soulagé tu peux pas savoir!

  10. Pingback: Interview de la semaine : Drunk3n Kiwi, à peu près sobre « Maxi best of McMaman·

  11. Excellent, ça fait du bien car là j’ai un problème, un voisin sui depuis ce midi fait une fête dont l’objectif semble être de faire connaître à tout l’entourage l’ensemble des différents styles de musiques de merdes pour dégénérés des neurones et de la sensibilité. J’aimerais envoyer une grenade à l’anthrax mais c’est pas possible. Alors ce texte m’a fait du bien. Il a l’air sympa votre voisin. Je pense à la notion philosophique d’atomisation de l’être. Quand toute intelligence a disparu, l’être n’est plus que la somme de ses atomes. Il est donc juste de la matière type viande dont on peut se nourrir. Je commence à comprendre le cannibalisme. Il est bien dodu votre voisin ? On pourrait faire un barbecue, après filtrage des anti-nutriments venant de ses pizzas de merde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s