Amour, gloire et nénés

Lecteur, Lectrice, et surtout Lectrice (ne prends pas ça mal, Lecteur, mais on va parler nichons),

Hier, ce modeste blog trop d’la balle vas-y abonne-toi t’en crève d’envie a explosé ses stats. Je partais de loin, certes, mais j’ai fini 15e dans le Top 100 des Blogs les plus populaires du jour sur WordPress. Grâce à qui, grâce à quoi ? A toi et à mes seins. J’ai dit mes SEINS. Oui tu as bien lu. Et sans avoir à les montrer (alors imagine si je les avais mis en photo…) !

Hier, j’ai été prise par une de mes pulsions connassiques et j’ai rédigé d’un seul trait l’article J’allaite et je t’emmerde en réponse à la détestable censure facebookienne et aux idées reçues sur l’allaitement qu’on subit entend, par-ci, par-là. J’ai écrit cet article parce que vraiment, j’en ai marre puissance 10 de devoir faire attention à tout quand je sors avec mon fils. Attention où je vais (les mères allaitantes, c’est comme les grosses poussettes : elles ne sont pas les bienvenues partout), attention à ce que je porte (vais-je pouvoir avoir accès facilement au sein sans laisser croire que je me tape un strip-tease ?), attention au nombre de centimètres carré de peau qui risquent de dépasser quand mon fils va boire, attention à bien cacher façon ninja le téton quand il fait une pause, à ne pas être vue, à ne pas gêner… Comme si je faisais une activité honteuse. J’ai vu des rouleurs de joints bien moins scrupuleux que moi !

Alors cet article, c’était un élan du coeur. Parce que l’allaitement ne doit en aucun cas rester de l’ordre de l’intime au sens « activité à ne faire que chez soi les rideaux fermés au risque que les voisins n’appellent la police », même si c’est bien une relation d’intimité qui se fait entre la mère et le bébé. Mais on n’interdit pas aux amoureux de s’embrasser à pleine bouche dans la rue que je sache ? Est-ce moins « intime » ? Et les filles qui font du topless sur la plage, je vais pas les faire chier.

J’ai lu que les allaitantes ne devraient pas avoir ce besoin de « s’exhiber »… On ne réclame pas la création d’une Boobs Pride, juste le droit de vivre sa première grande décision parentale le plus naturellement possible, selon son mode et son rythme de vie, sans avoir de compte à rendre à personne ni à se cacher.

Allaiter, les premières semaines, les gens trouvent ça bien, c’est mignon. Au bout de quelques mois, vous susciter l’étonnement. Et après le cap décisif des 6 mois, vous passez souvent pour une uluberlue.

Marre des « Ah tu allaites toujours ? » Et oui ! Tant que mon fils aura besoin de lait comme base de son alimentation quotidienne, pourquoi m’emmerder (et me ruiner) en lait « de croissance » ou « 2e âge » ou je ne sais quel intitulé marketing moisi alors que je produis juste ce qui lui convient, gratos, sans avoir à faire la queue à la caisse et devoir faire la vaisselle après coup ? Alors à celles et ceux qui me gavent avec leur sempiternel « ENCORE AU SEIN ??? » je dis tout d’abord merde, et j’ajoute élégamment qu’il n’est pas périmé mon lait, pourquoi fermer les vannes ?

On constate avec amertume que le matraquage publicitaire des industriels a bien fonctionné… « Après le vôtre, probablement le meilleur lait blablabla… » APRES LE VOTRE ! Personne n’entend vraiment cette partie de la phrase. Je devrais donc me cacher parce que j’ai fait le choix du meilleur lait pour mon enfant ?

L’allaitement fait partie de mon histoire avec bébé, il participe à notre relation, il nous rapproche dans des moments de calme et de sérénité, lovés ensemble. Celles et ceux qui y verraient des connotations incestueuses ou obscènes sont finalement bien à plaindre… Que se passe-t-il au fond de leur cerveau, quelles images, quelles références ont-ils pour pervertir ce qui n’est qu’amour, don de soi et partage ?

On nous reproche d’être obscènes, alors que ce n’est que naturel. On nous demande de nous cacher, comme si nous étions des perverses. La question n’est pas de savoir si on est pro-allaitement, pro-choix ou je ne sais quoi. Le problème, c’est le manque total de liberté, de respect et de tolérance.

Je ne fais pas une fixette sur mes nibards, ce n’est pas une lubie de maternage, je n’élève pas un enfant roi, je fais juste ce qui me paraît, à moi, évident, simple et naturel. Je ne vais pas t’emmerder si tu bois un pastis en terrasse d’un café ou si tu clopes dans la rue. Alors viens pas me m’emmerder si je nourris mon enfant. Tu risquerais de réveiller la connasse qui sommeille en moi pendant les tétées, et subir mes foudres.

Que ça te plaise ou non, je continuerai d’allaiter, chez moi, au restaurant, dans le train, au parc, à la plage, dans la salle d’attente du médecin ou sur le canapé de mes amis. Je n’en serai pas moins moderne, je n’en serai pas moins femme.

J’allaite, et je t’emmerde.

Publicités

17 réponses à “Amour, gloire et nénés

  1. Absolument d’accord avec toi sur le manque total de liberté, choix et tolérance. Faut pas se laisser faire, je n’ai pas souhaité allaiter mais j’ai rapidement mis les points sur le ‘i’ et barres sur les ‘t’ à ceux qui avaient un jugement sur mon choix.

    • Complètement d’accord.
      Chacun a son avis, je ne cache pas le mien : je pense que l’allaitement est ce qui est le mieux. Pour autant, j’accepte les arguments des « biberonneuses » et que ce soit leur choix. Chacune son histoire !

  2. Moi, un bebe qui prend un biberon, je trouve ça très obscène, c’est vrai c’est vachement falique un biberon… Huhuhu je me marre parce qu’on ne peut pas toujours pleurer devant tant de connerie humaine. chacun ses choix, oui, mais dans le respect de l’autre.

    Tiens ça me fait penser, les minettes de 14 ans qui laissent dépasser le string du Jean, ce sont leurs parents qui vont venir faire les choqués d’un succion de bebe sur un teton? Mouhahaha…

    • Nan mais clairement, quand tu vois que toute cette censure vient des States (ouais chuis une meuf cool je dis States) alors que là-bas, on voit la pudeur où on veut… pudibonderie oui !
      Tu trouves des strings taille 5 ans chez Bloomingdales et les mamans ne peuvent pas allaiter au parc du coin sans se taper une amende pour exhibitionnisme… BREF.

  3. Et bien comme ça c’est dit !! 🙂 Mais tu as bien raison de te défendre ! L’allaitement, c’est beau et c’est surtout NATUREL ! Tu allaites si tu le souhaites, sans avoir à te justifier. Et effectivement, c’est une question de choix! 🙂

  4. Pingback: Tweets that mention Amour, gloire et nénés « Maxi best of McMaman -- Topsy.com·

  5. Bah forcément, j’aime, j’adhère à 100%!
    Bravo d’avoir le courage de tes opinions.
    J’ai ce souci de ne froisser personne, alors je ne dis pas tjrs « cash » ce que je pense.
    Alors que je pense exactement comme toi!
    Allaiter est naturel, on n’a pas à se cacher!
    Allaiter en public n’est pas un acte revendicateur, c’est juste un acte naturel et ça ne devrait choquer personne, ça ne devrait pas plus étonner de voir une mère allaiter que d’en voir une sortir un bib…

    Merci pour cet excellent article! 🙂

  6. Bon je vais me faire taper parce que je commente jamais alors que j’adore ce blog, et là je vais commenter pour contre-argumenter. Tant pis, j’assumerai les insultes. Je trouve en effet choquant d’allaiter en public. Je trouve absolument normal d’allaiter son enfant jusqu’à 2 ans, pour les raisons que tu cites. Mais comme tu le dis, allaiter au sein c’est un rapport intime entre la mère et l’enfant, et le sein est considéré comme un organe sexuel secondaire. Alors je veux pas dire mais je change pas de tampon en public, je sexe pas en public et j’évite que MonsieurMonMari me pelote en public, pourtant ce sont aussi des activités naturelles et nécessaires. Par contre le tire-lait existe, est économique et permet à son gamin de manger à sa faim même quand il va au parc. Ainsi le côté exhibition est occulté au profit de l’image de la mère parfaite.
    D’autre part, je suis d’accord avec toi, les filles au string qui dépasse et les seins nus de la plage me choquent tout autant, cela va sans dire.
    Et enfin, merci pour les post de connasse (j’en profite pour une fois que j’écris).

    • On ne se fait jamais taper quand on a une pensée argumentée 🙂
      Par contre, pour moi, il y a un monde entre « sexer » en public et allaiter : le sexe n’est fait que pour… le sexe, or les seins sont faits pour manger. Enfin pour les bébés. Donc tout un monde entre attribut purement sexuel et attribut sexuel SECONDAIRE.
      Le tire-lait existe, et doit sauver bien des mères qui reprennent le travail et ne veulent pas arrêter l’allaitement. Mais tous les bébés n’acceptent pas le biberon, le système de succion étant si différent de la tétée. Le mien en fait partie, malheureusement.
      Je comprends que certaines femmes ne veuillent pas allaiter « en public » (on parle bien sûr d’allaiter discrètement et pas de déballer un nichon au visage de tout le monde – après ça tient du respect et de l’éducation, c’est comme souffler sa fumée devant quelqu’un), mais j’ai plus de mal avec les gens qui n’acceptent pas que je le fasse.
      Et à bas l’image de mère parfaite !
      Et de rien pour les billets de connasse, et je sais que bien sûr tout le monde ne peut pas être toujours d’accord, et tant mieux !

    • Sortir ses seins en public, je comprends que ça puisse choquer.
      Mais si une femme allaite et qu’on ne voit même pas son sein, je ne vois pas où est le problème !
      Perso, j’allaite absolument partout, mais je suis pudique, et JAMAIS je ne voudrais que quiconque puisse voir ne serait-ce qu’un centimètre de mes seins. Dans ces cas-là, je ne comprends pas si je choque encore les gens…

  7. Pingback: Les meilleures requêtes Google vers ce blog fabuleux « Maxi best of McMaman·

  8. Je suis tout à fait d’accord avec toi et j’ai allaité à peu près partout mon 2ème depuis un an que ça dure ! Personnellement je n’éprouve aucune gêne à le faire et je n’ai jamais eu aucune remarque. Je fais bien sûr attention à être aussi discrète que possible si j’ai de la compagnie, même si je ne vais pas faire un flan si par mégarde un bout de téton est dévoilé. L’autre jour j’ai du entonner « joyeux anniversaire » à une grosse fête, tout le monde s’est tourné vers moi, j’avais mon bébé au sein et personne n’a rien remarqué, donc pas de quoi se faire des nœuds à la cervelle.
    @la_chieuse, moi si j’allaite c’est entre autres parce que je suis une grosse flemmasse donc c’est pas pour me prendre la tête à tirer du lait et à trimballer des bibs mais bien pour pouvoir sortir mes gosses avec logistique minimum. Comme dit plus haut on ne voit à peu près rien dans la plupart des cas, et personnellement je pense que notre société a un problème avec l’allaitement à se poser des questions pareilles. Comme ma bouche, mes seins ont plusieurs fonctions, y compris sexuelles, qui sont compatibles entre elles et qui peuvent pour certaines être accomplies en public et pour d’autres pas. Je mange en public, par contre il y a d’autres utilisations de ma bouche qui sont réservées à un contexte strictement privé ^^. Idem pour les seins.

  9. jsuis désolée çà va m’échapper mais je dirais qu’un truc : « fuck yeah ! » …
    trop bon quoi, et sérieux l’idée de la boobs pride, j’aime bien… ^^

    • Le prob, c’est que tant que des soi-disant spécialistes qui ont pignon sur rue comme ruffo diront haut et fort qu’au-delà de 6 mois allaitement = inceste, c’est pas gagné pour faire évoluer monsieur et madame Tout le monde !

      L’image de la mère parfaite ??? yen a qui y croit encore ? tu le portes mal ? tu le laisses pas pleurer ? tu ne lui fais pas ses purées toi-meme ? tu perds ton temps à lui préparer à manger alors que blédina est là ? tu le couches sur le dos ? sur le ventre ? sur le coté ? il n’y a rien qu’on ne fasse en tant que mère qui ne soit prétexte à critiques alors autant apprendre dès le début à se blinder et n’écouter que son coeur/instinct !

  10. J’approuve à 100%. Je suis passée à l’allaitement mixte pour mes deux enfants à 3 mois (car reprise du travail) mais j’aurais aimé allaiter plus longtemps, sans me prendre la tête… Ma grande a rapidement abandonné mon néné, mon petit a attendu ses 8 mois avant de préférer les purées puis le bib (oh le coquin!). Mais c’est un autre sujet…
    En revanche, je ne me suis jamais posée la question de l’allaitement en public. J’ai toujours fait ça de façon discrète (comme la plupart des mamans), je n’ai jamais eu de commentaires, et de toute façon j’en aurais eu et bien… je m’en fiche! Moi aussi j’emmerde les « bien pensants » faussement pudibondes!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s