Debout là-dedans !

Déjà, le principe même de devoir se lever, c’est presque aussi inhumain que de forcer son conjoint à racler avec les dents une couche pleine de caca pour avoir un iPad.

Moi je veux bien me réveiller, je suis prête à faire des efforts. Mais faut pas déconner non plus.

Les 10 pires réveils qui te donnent juste envie de te réincarner en marmotte dans les Alpes. Ou de gifler quelqu’un. Ou les deux. Mais je sais pas si une marmotte peut donner des gifles. Mon coeur balance.

– Du fin fond du lit, une petite oreille dépasse de la couette. Sans le vouloir (évidemment), les bruits de la maison te parviennent. Le ronron de la chaudière, le moteur du frigo, le vomi du chat… Oui oui. Ce bruit guttural qui semble soulever toute la cage thoracique de ce pauvre félin, qui va crescendo pendant quelques secondes, te laissant le choix entre : ne rien faire, et prier fort fort fort qu’il ne lâche pas sa galette sur le tapis ou le canapé, ou te lever à la Flash Gordon et courir jusqu’à lui, chopant au passage un rouleau de sopalin pour limiter les dégâts. Je t’arrête tout de suite : ne te lève pas, de toute façon tu arriveras toujours trop tard. Astuce : ne pas se rendormir et oublier cet incident, ou alors éviter de marcher pieds nus dans le noir.

– (toujours le même topo, hein, au chaud sous la couette, bla bla bla). La sonnette sonne. Facteur. Elle est faite pour ça cette pute merveilleuse invention après tout. Y a pas d’application pour la déconnecter entre 22h et 10h, c’est bien dommage. Enfin, je dis « sonne », mais en ce qui me concerne le terme approprié serait plutôt « vous décape les oreilles et vous perce les tympans ». Donc, si tu ne veux pas que le têtard se réveille en hurlant (signe d’un bon début de journée), tu refais ton Flash Gordon. Evidemment, il pleut. Evidemment, le facteur est de bon poil et s’excite sur la sonnette pour te faire comprendre qu’il a pas que ça à faire, la salle de pause l’attend. Evidemment, on ne reçoit un recommandé (ou un colis) que les jours de pluie ou de grand froid, que lorsque le facteur décide de commencer sa tournée à 7h16 par TA baraque, et quand tu as décidé de dormir à poil. Challenge : en 15 secondes (durée maximum d’attente du facteur sous la pluie), se lever, se saper, trouver les putain de bordel de clés Chéri tu les as foutues où et merde et ouvrir la porte, et foncer ouvrir le portail. Seule vengeance pour t’avoir fait subir ça : ton haleine de poney mort qui fait tourner de l’oeil le facteur.

– La veille au soir, tu te couches toute contente, tu sais que le lendemain après-midi, à 14h, le plombier/chauffagiste viendra te sauver d’un chiotte cassé/d’une chaudière qui chauffe plus. Tu te couches plein d’espoir à l’idée de pouvoir aller faire pipi (je suis une princesse) sans sueurs froides et prendre une douche chaude. Enfin, une douche quoi, car sans eau chaude, j’entre même pas dans la salle de bain. Bref, tu t’endors des arcs-en-ciel dans la tête, des bisous dans les yeux. Et tu te réveilles la tête dans le cul, à 8 heures pétantes, grâce à cet enfoiré de plombier qui sait pas lire l’heure ou qui vit dans une faille temporelle. Se reporter au réveil précédent pour la vengeance. Sauf que là, si tu veux vraiment récupérer l’eau chaude ou les chiottes en état de fonctionnement, t’es obligée de faire des sourires (dents qui collent) et de proposer un café. Résultat, la fois suivante, tu es debout à 8h pétantes, sur ton 31, et le gars il t’appelle à 16h55 pour te dire qu’il a eu une urgence et qu’il pourra pas venir. Sans blague.

– Le déménagement 
surprise des voisins. Le 3e de l’année, et ils sont toujours là.
Vous ne comprenez pas ? Moi non plus. Evidemment, ils se garent devant tes fenêtres. Evidemment, ils ne se sont jamais dit que derrière ces fenêtres, des petits êtres au sommeil léger (et insuffisant) vivaient. Evidemment, ils sont de bonne humeur et rigolent, crient et parlent fort. Evidemment, ils ont invité leurs potes sourds et obèses parents d’enfants psychopathes en bas âge qui font trembler les murs. Evidemment, ils n’ont qu’un tout petit petit camion et ils font donc 37 tours pour récupérer toutes leurs merdes. Quand ils ont fini, vers 11h30 (forcément, en ayant commencé à 5h du matin, bonne idée en plus le dimanche y a moins de circulation à cette heure-là), toi tu es bien réveillé. Merci.

L’appel dramatique. Tout le monde en a reçu un. Tout le monde sait ce que ça fait : répondre la bouche pâteuse, sans trop savoir pourquoi tu as pris la peine de décrocher en pleine nuit (8h34), avec la voix de Jeanne Moreau « rrrrhhhhhaaaaalllo ». Et le rush d’adrénaline qui te réveille complètement une à deux secondes plus tard, quand tu te rends compte qu’au bout du fil, ça pleure, ça crie, ou ça dit bien trop calmement « Bonjour Madame, Police Nationale ».

-
 L’appel inutile mais que tu crains s’avérer dramatique, donc tu
 réponds. Ballot. Dans les jours, les semaines, voire les mois suivant un appel dramatique, on reste parano. Dès que le téléphone sonne , ton coeur palpite, tu sens tes poils se hérisser dans le cou, ta mâchoire se serre. Ah, le banquier. Bon. Si t’avais su, t’aurais pas répondu. Tu te mets donc à enregistrer frénétiquement les numéros de tous ceux qui risquent de te faire flipper histoire de pouvoir trier les appels. Parce que soyons honnêtes, l’appel du banquier, c’est souvent dramatique, mais surtout pour ton ego. Autant le laisser découvrir ton nouveau message de répondeur.

– Les hurlements du bébé, à n’importe quelle heure, mais de préférence au moment où tu rêves de Bradley Cooper. Rien que d’en parler ça me fatigue. Bonus : quand tu dois te farcir un changement intégral couche/body/pyjama/drap/couette dans le noir pour pas trop réveiller cette petite chose qui évidemment s’est calmée à l’instant où t’es entrée dans la chambre. Alors que soyons claires, la seule chose qui te ferait plaisir, c’est de lui jouer du youkoulélé à 3 cm de la tête.

– « La base des signatures de virus a été mise à jour« . Connard de mari geek qui a encore laissé le son du PC à fond. Dans le noir, à 4h pile du matin, cette voix parvenant de la pièce d’à côté te fait le même effet que regarder un film de zombie avant de se coucher. Tu resserres la couette autour de toi et promets de jamais jamais jamais remettre le pied par terre.

– N’importe quel réveil avant midi ou après que j’aie pu accumulé au moins 9 heures de sommeil, pendant les vacances. Dans la vie y a des choses qui se respectent. Le sommeil, le mien en particulier, en fait partie.

– Sur le parvis de la cathédrale un lendemain de Fête de la musique. Mais je n’en dirai pas plus, j’ai signé une clause de confidentialité. Non, non, n’insistez pas.

Allez, je vais me coucher.

Publicités

Une réponse à “Debout là-dedans !

  1. Le 1er, le vomi du chat, je déteste!!! Surtout quand je décide de ne pas me lever pour nettoyer et que je prie pour m’en souvenir au réveil et surtout ne PAS marcher dedans!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s