Les expressions à la con qui me donnent envie de taper. Fort.

Coup de gueule sponsorisé par l’Académie française.

Y a des mots, des expressions, des phrases, qui me donnent des envies de gifle. Oulà, vous vous dites : drôlement connasse cette fille, elle balance des roustes toutes les 5 minutes. Oui mais non, comme dirait Mylène. Lisez, vous comprendrez (et adhérerez).

– « Entre parenthèses » au lieu de « entre guillemets ». Regardez le journal de TF1 plus de 10 minutes, et vous n’y couperez pas. En tant qu’amie de la langue française, je bouillonne sur mon canapé, prenant à témoin Chéri en houspillant ce témoin d’un fait divers inintéressant au possible qui déclare entre 2 pastis (9h12 le matin) : « Ce type c’est entre parenthèses un bon gars comme on dit chez nous. » (Envie de pleurer.)

– « Je te ferais dire »… Quoi, tu vas me torturer ? Jack Bauer sors de mon corps !

– « Je dis ça je dis rien »… bah ferme ta gueule alors. Ah oui c’est bien aussi.

– Et sa variante : « je voudrais pas dire… » : on te force pas, mec, tais-toi.

– « Je suis désolé(e) mais… » Alors voilà le moyen parfait de montrer : que tu n’es pas sûr de tes opinions (celui de ta mère, de ton prof ou de ta copine, qui sait ?), ou que tu ne les assumes pas, ou que tu as fait trop de conneries dans ta jeunesse. Faut se pencher sur ce besoin de t’excuser tout le temps, moi ça me donne juste envie de te claquer. Et de ne pas t’écouter.

– « Moi personnellement »… attends, vous êtes combien là-dedans ? Et ses copains : « j’ai mal à mes mains » ou le célèbrissime « moi je ».

– « C’est que du bonheur ». No comment. On sait tous ce que j’en pense.

– « Depuis la nuit des temps » (suivi de : l’homme blablabla). Faudrait revoir la théorie du BigBang et de l’évolution, mec.

– « Le tri sélectif ». Définition du tri : « séparation selon des critères définis ». Attends, ça serait pas sélectif ça ? Donc un « tri sélectif », en fait, c’est une séparation sélective et sélective.

Et ses copains les pléonasmes : au jour d’aujourd’hui, une variété de différentes choses, je monte en haut…

– Et mon petit préféré : « alternative ». Les « Y a pas d’autres alternatives » ou « On cherche une alternative à cette issue », surtout dans la bouche d’un connard de prétendu journaliste (de préférence sur iTélé, ils y font apparemment tous leur stage de fin d’études), ça me rend folle. Alternative = un choix entre deux possibilités. En aucun cas un synonyme du mot « option » !

Bon, ça va mieux.

Et là, tu vas flipper au-dessus de ton clavier avant de poster un commentaire. Petite goutte de transpi qui coule le long de la tempe et tout. Mouahahahahah.

Publicités

18 réponses à “Les expressions à la con qui me donnent envie de taper. Fort.

  1. Alors moi, personnellement, je voudrais pas dire, mais ce post c’est que du bonheur. Au jour d’aujourd’hui, je suis désolée, soit tu tri sélectif, soit tu trouves une alternative à ce problème. Il faut savoir pallier à toute éventualité (ha… tu l’avais pas celui là ! l’ignominie du « pallier à »)
    Bref, je dis ça, je dis rien, mais depuis la nuit des temps, l’homme est con et il aime ça.

    (Attention, Cerise (nan pas celle qui fait de la pub…) sur le gâteau) Mais c’est la vie !

    Sur ces entrechats, je te bise 🙂

  2. Complétement d’accord. Tu oublies le « au jour d’aujourd’hui » , « monter en haut » et son copain « descendre en bas »… 🙂

  3. Pingback: La main verte « Maxi best of McMaman·

  4. Pingback: Les meilleures requêtes Google vers ce blog fabuleux « Maxi best of McMaman·

  5. Pingback: Interview de la semaine : la bloggeuse Petit Bidon (aka Grosse Baleine) « Maxi best of McMaman·

  6. Aaaaah, ce bon vieux « au jour d’aujourd’hui » , j’en ai des frissons ! un double pléonasme, c’est pas beau ca madame ? Mes amis ne comprennent pas pourquoi ca me rend complètement dingue.
    Continuez de nous régaler, ca fait du bien de rire un peu !

  7. Merci… Cet article a eu beau provoquer en moi quelques pulsions de haine difficilement contrôlables, j’ai beaucoup, beaucoup ri.

  8. Toutefois, le « à l’heure d’aujourd’hui », qui émane par ailleurs du « au jour d’aujourd’hui » qui n’a ni queue ni tête, m’apparaît comme le PIRE. Il donne envie d’arracher les ongles de celui qui l’a prononcé, de lui piquer la langue avec une aiguille tout en lui pressant simultanément un citron dans la bouche.

  9. « Et comme c’est la crise, il faut se serrer la ceinture, pour pouvoir remplir le frigot »

  10. Il y a quelques jours, j’ai entendu à la télé une dame nous dire « à la minute d’aujourd’hui » ; ce à quoi j’ai rétorqué : « laquelle, connasse, il y en a 1440 ?.. » Elle n’a pas répondu …

  11. Bah, z’avez quand même oublié le plus répandu : « un espèce », et, celui qui prend la relève : « les personnes… ils… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s