Ma lettre au Père Noël

Autant le 21 décembre 2012, comme croyance débile originale, ça me botte pas trop (rapport au tremblements de terre, la lave, tout ça), autant l’existence du Père Noël, ces temps-ci, ça me fait rêver. Euphémisme. Limite ça me fait oublier que j’ai toujours 347 heures de sommeil en retard. La bonne nouvelle c’est que cette année j’ai toutes les chances de le rencontrer, vu que je dors pas la nuit.

Donc pour la première fois depuis la disparition du minitel de nos foyers, je vais écrire une lettre au Père Noël. Si, si. Je fais pas ma pute, je partage, mais me pique pas mes idées.

« Cher Père Noël,

Entre nous, j’ai été une sacrée connasse cette année (toujours commencer par avouer ses fautes. Le Père Noël voit tout, n’essaie pas de le prendre pour un con). J’ai menti (« Non docteur je vous assure, j’ai pris que 2 kilos, elle doit débloquer votre balance »), j’ai été de mauvaise foi (« nan mais tu déconnes c’est TOI qui a fini tout le chocolat ! »), j’ai bitché (Non, pas d’exemple, je vais finir par perdre mes amis) et j’ai abusé de mon gros ventre pour obtenir des faveurs de tout le monde, de la caissière niaise de Carrefour à la salope de la Poste, en passant par la femme sans coeur de l’Urssaf (ce qui tient du miracle en soi).

Mais tu sais, Père Noël, j’ai fabriqué un beau bébé qui va te faire gagner plein de pognon dans quelques années. Cette année c’est mal barré car il s’éclate plus avec un rouleau de sopalin qu’avec sa putain de balancelle à 129 putains d’euros sa mère. Mais dès qu’il aura compris qu’on ne mange pas le papier cadeau, banco, promis, on se lâche au rayon jouet et on se bat avec d’autres parents dès le 2 novembre.

Alors peut-être que tu pourrais, s’il te plait, m’offrir des chaussures/un sac à main assez grand pour mettre mes affaires, celle de Chéri et celles du petit/un congélo (sans commentaires)/un weekend à Center Parcs/des boules quiès et faire ouvrir un Starbucks en bas de ma rue. Je construis une relation assez perverse avec le café ces temps-ci et ma Tassimo va bientôt me lâcher.

Bon je te laisse Père Noël, j’ai une cheminée à construire.

Je te kiss

xxxx »

Publicités

3 réponses à “Ma lettre au Père Noël

  1. Outre le fait que je suis pétée de rire quand je te lis, je suis (kouasiment comme dirait l’autre…) certaine que le bon vieux barbu sera très sensible à ta requête on ne peut plus sincère et qu’il saura au moins satisfaire ta demande de boules Quiès 🙂

  2. Mon Enfant,

    Tu avais deja fait ta demande au Père Noël en commentant http://lescarnetsdemarion.wordpress.com/2010/12/07/patience-est-mere-de-sagesse/, je te remets donc ma réponse :

    « Je vais voir ce que je peux faire pour toi… Il me reste peut être des packages center parcs avec accès illimité à la piscine à vague et vélos.

    Il faut que tu t engages en échange à avoir plein d’enfants car avec le viellissement de la population, ma clientèle diminue…

    Ps. Je partage ton avis sur la postière, mais rassure toi, je songe à monter père Noël express pour utiliser mon traineau tte l’année »

    Mais, fait attention à ne pas trop réclamer !

    Père Noël

  3. Pingback: Les meilleures requêtes Google vers ce blog fabuleux « Maxi best of McMaman·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s