Mère laitière à l’hôpital


Oui, oui, j’avais dit que le sujet était clos. Mais je sais que tu les aimes, mes seins, et que tu ne t’en lasses pas. Et puis j’avais envie de t’en parler de la folle semaine de mes nichons en Pédiatrie, alors voilà. Après tout, on est chez moi, non ?

Mes nibards et moi sommes indissociables dans l’esprit du précieux : 8 mois et des brouettes que ça dure. Maman = Seins (entre autres). Mère laitière, je te dis. On était parvenus à un accord tacite qui nous convenait à tous les deux : tétées à volonté, mais dans sa chambre, juste nous deux. Bah oui, le petit garçon en pleine découverte Tchoupiesque de la vie a tendance à se déconcentrer facilement, et les étirages de tétons, ça va bien 5 minutes.

En arrivant aux urgences pédiatriques, j’ai vite compris 3 choses :

1. Mes nibards calment mieux et surtout plus vite le précieux qu’un suppo de Doliprane (surtout quand on l’attend 3 heures).

2. J’allais devoir allaiter sur une chaise pliante sans accoudoirs, dans l’encadrement d’une porte, sans intimité ni respect. Et donc avec étirage de tétons. Génial. J’ai découvert des positions d’allaitement dignes du Cirque du Soleil : passer sous les fils, hop, ne pas écraser la perf, attention au capteur… Du sport.

3. L’allaitement, pourtant recommandé blablabla par l’OMS blablabla, ça passe parfois pour une médecine alternative un peu vaudou aux yeux du personnel médical. Et j’allais donc devoir me battre (à coups de pelle) pour dégainer mes miches quand bon me semblait. Tu me diras, avec mon tshirt mamaNANA « Open all hours » (pas encore niqué à l’époque), je crois que le message était assez clair. Voire limpide.

Petit florilège de réflexions entendues pendant cette semaine fort agréable :

« Ah vous allaitez encore ? Bon, il va falloir le mettre au repos digestif, car l’allaitement ça fatigue. Donc pas de tétée ». Compte là-dessus. Mon précieux, s’il voit sa mère et qu’il veut téter, il tète. De toute façon j’ai pas le choix : il va s’arquebouter, se contorsionner et réussir à me laisser une jolie auréole de bave sur le tshirt pour m’expliquer en toute simplicité que c’est là qu’il veut aller. Et maintenant. Alors je l’ai expliqué, genre 46 fois, que je le connaissais un peu mon précieux, rapport au fait qu’on formait une équipe assez solidaire depuis quelques mois, et que si je lui donnais pas le sein, il allait juste hurler à la mort pendant des heures. Et que forcément, l’aspect « l’allaitement ça fatigue » se trouvait bien contrebalancé par « hurler à la mort ça fatigue aussi, et pas que le bébé ».

Faut pas rêver, m’ont pas crue. M’en fous, j’avais déjà le sein dans la bouche du petit, qui, en l’occurrence, tétouillait plus qu’autre chose, comme s’il avait besoin (oh ?) de se rassurer et d’être réconforté. « Vous avez pas une tétine plutôt ? » J’en ai deux, connasse.

Bien sûr, quelques heures plus tard j’ai eu droit au paternalistement casse-ovaire « On vous avait pas dit pas d’allaitement ? ». Si, mais j’ai dit que ça ne nous convenait pas. Vous voulez qu’il se repose ? Y a que comme ça qu’il arrive à s’endormir avec tout le bordel que vous foutez autour de lui. Venez pas me les briser.

La cerise sur le pompon, ça aura quand même été cette puéricultrice : « 8 mois et demi, vous l’allaitez encore ? Ah mais ce ne sont que des tétées plaisir pour vous alors ? » Bien sûr, je le force à me brouter le nichon car j’ai rien d’autre dans ma vie. J’aime tellement ça que je lui enfourne le mamelon quatre fois par jour, le pauvre, il en pleurerait presque. Et sinon, on vous a jamais dit que la base de l’alimentation des bébés et des tout-petits c’était le lait, et pas juste le Gallia qui trône sur votre chariot dans le couloir ?

Je frôlais le désespoir de l’allaitante esseulée en terre inconnue quand la diététicienne est venue me demander ce que mangeait le petit. Blasée, j’étais. Je réponds que je l’ai diversifié et que je complète tous les repas à sa guise avec du lait. Et là, une grande lumière envahit la pièce et mes canaux lactifères en frémirent de contentement : « De toute façon l’allaitement prime toujours sur le reste à cet âge. » Limite smiley panda sautillant et tout ça.

Pour vous dire qu’à partir de cet instant, j’avais une alliée, et qu’il fallait plus trop me faire chier. Bon d’accord, fallait déjà pas trop me faire chier avant, mais là c’était encore plus jouissif.

Pendant cette semaine longuissime, je n’ai pas quitté mon petiot, et lui n’a quasiment pas quitté mon sein. Il s’y endormait, s’y reposait, y riait et reprenait des forces contre moi. Je suis persuadée que ça l’a aidé à se battre, et moi à me sentir un peu moins inutile. Au milieu de toutes ces perfusions, tuyaux, capteurs, pansements, seringues… mon sein, tout connement, tout naturellement, l’aura aidé. Je crois que je n’ai jamais autant été heureuse d’avoir fait de cette relation un « allaitement long », comme on dit.

Le jour de la sortie, la pédiatre précédemment doté du super pouvoir d’invisibilité est venue ausculter le précieux, alors, bien sûr, pendu à mon sein. Louve et lionne, je m’attendais à une réflexion déplacée sur l’inceste, la régression ou la fusion. Mais c’est sur la pointe des mots qu’elle m’a dit que ça serait bien si je continuais encore un peu, rapport aux microbes et tout, et elle a été ravie quand je lui ai dit que mon lait n’était, me semble-t-il, pas périmé, et que je comptais bien continuer tant que le nain en aurait envie, besoin, qu’importe.

Vendredi, c’est la Journée Internationale de l’Allaitement, et j’aurais bien envie de les envoyer là-bas, les filles de la pédiatrie, pour qu’elles révisent un peu. J’allaite, et je t’emmerde toujours autant. Si ce n’est plus.

Bons nibards à toutes.

About these ads

53 réponses à “Mère laitière à l’hôpital

  1. C’est fou comme toujours, encore et toujours, auprès de gens sensé être informés, avoir fait des études et toussa, on passe pour une barge quand on a dépassé les trois mois d’allaitement..
    Alice (allaitée 34 mois) a été hospitalisée deux fois pour gastro l’année dernière, et j’ai tout entendu. Ben oui, je l’allaitais ENCORE a 27 mois… Et en plus je ne lui avais jamais donné de coca. J’ai vu direct qu’ils m’avaient collé l’étiquette « Ecolo poils aux pattes » alors que non, même pô vrai.
    Après, on m’a dit que l’Adiaril c’était mieux que mon lait (c’est ça ouais), on a essayé de la gaver d’Adiaril à la seringue (ma joie quand elle vomit sur la puér), on m’a expliqué que JE la rendais malade parce que le virus de la gastro passait par mon lait (SIC) et qu’il fallait obligatoirement arrêter l’allaitement, et tellement d’autres conneries que la liste serait trop longue…
    Ca me consterne…

    • ici aussi allaitement long et parfois on est regardé comme des ovnis, mais bon j’éviterais de leur montrer mes pattes histoires de ne pas leur donner d’argument …..

  2. Ben une fois de plus MERCI… on se délecte de te lire comme ton précieux se délecte de tétilloner :-)
    Ma sage femme nous a conseillé de congeler du colostrum et du lait maternelle: elle l’utilise encore sur ses grands quand ils ont une angine ou une saloperie..hop une cuillère de lait glacé et ca repart..le meilleur stimulant immunitaire au monde, UN POINT C’EST TOUT!!! n’en déplaise aux sbires des laboratoires pharmaceutiques..

    • eeuhhh comment tu congèle ton colostrum toi ? c’est les tout premier jour et le tire lait les premiers jours c’est pas hyper conseillé et surtout çà ne sert à rien si ce n’est à torturer un peu les nibards. Et puis, je veux pas dire mais les anticorps çà résiste pas bien au congèl ! c’est mieux que du lait en poudre mais çà perd pas mal de choses avec la congélation.
      Ta sage femme me laisse perplexe …..

      • Désolée de te contredire Dorothée, mais même congelé le lait conserve une multitude de bienfaits, idem pour le colostrum. Mieux vaut donner du colostrum congelé qu’une préparation commerciale dans tous les cas:

        Lire ici:

        http://www.allaitement-jumeaux.com/espace-allaitement/lait-maternel/conservation-lait-maternel.php

        Citation:
        il faut savoir que les cellules présentes dans le lait maternel sont détruites à 90% à la suite d’une congélation, par contre, il reste toutes les Iga, et toute la lactoferrine et tous les oligosaccharides, quasiment tout du complément C3 et du lysozyme, de la lactoferrine, et ; mais quasiment plus de cellules donc à la suite d’une congélation, l’activité bactériostatique est diminuée (activité bactériostatique = activité luttant contre l’augmentation du nombre de bactéries)…

  3. Tu as bien raison ! et tu es quand même tombée sur des personnes gratinées (bon je concède y’a en pas mal dans ce domaine). Dans mon département, on a la chance d’avoir une belle associations http://www.naturellement-parents.com/ qui est intervenu auprès des équipes hospitalières (entre autre à et franchement çà se ressent et c’est tant mieux
    et félicitations à tes nibards pour leur excellent travail ;-)

  4. toujours un tel plaisir à lire ! et que mon boucher charcutier propose pour mon crounchy de 6 mois un morceau de saucisse à l’ail, c’est pardonnable, parce que plein de bonne volonté.. mais que du personnel médical le dise ouuuuchhhh !!

  5. Bravo :)
    parfois c’est bon d’avoir des alliés…même au dernier moment !

    moi j’ai eu le droit à la remarque de la jeune interne en gynéco (elle venait de m’avouer être là depuis 2 mois)
    « ahh (ton *beurk*) mais vous l’allaitez encore ? (genre tu sacrifies ton corps toi) » à 8 mois…
    alors même avec la relève ya du boulot..

  6. Yes! Nichon power!
    Je ne comprendrais jamais comment sont formés les gens dans le domaine médical, c’est incroyable les conneries qu’on peut encore entendre… tu as vraiment bien fait de leur tenir tête! c’est sûr qu’on a pas fait médecine et qu’il faut reconnaitre nos limites, mais quand même, une maman sait ce qui est bon pour son petit. bordel de merde quoi!
    pour ajouter un témoignage, j’ai allaité ma N°1 18 mois, elle a chopé sa première gastro… à 19 mois. les boules.

  7. C’est à peine croyable autant de conneries! Et pourtant… les premiers jours de mon petit, quand il n’arrivait encore pas très bien à téter et que je le mettais tout le temps au sein pour l’encourager, on m’a dit texto:  » Vous voulez le traumatiser avec votre allaitement?!! »

    C’est évidemment pour leur faire du mal qu’on allaite nos enfants!! 8 mois qu’on essaye, sont résistants nos chiards!!

    Si toi aussi tu veux bousiller la santé physique et mentale de ton môme, allaite le! Ca lui fera les pieds!

    Il y a comme un petit problème de formation continue dans nos chers hôpitaux…

    Consternant!

  8. Bravo pour ton billet qui résume si bien beaucoup de situations face au personnel médical…
    Ici aussi allaitement long (bébé vient d’avoir 11 mois) et en plus d’être super, ça le protège bien…

    Je suis sûre moi aussi que ça a du aider ton bébé pendant l’hospitalisation, et pas qu’avec les anticorps.

    Les bébés ont besoin de téter et les tétines, pouces et doudous ne sont que des substituts du sein de la maman !

  9. c’est tellement honteux de voir encore tant de réactions de ce type dans les hôpitaux…heureusement qu’il y a des mamans comme toi qui se battent pour donner le meilleur à leurs grumeaux…malheureusement il faudra encore pas mal de temps, d’évolution des mentalités (et un bon gros coup de pelle de la LLL dans la gueule aux praticiens pro-lait-vachisé) pour que ça bouge en France…m’exilerais bien dans les pays nordiques moi!

  10. Je n’ai pas allaité par choix perso mais je suis toujours révoltée par les remarques déplacées rapport à « l’allaitement long » (rien que ce terme, c’est un jugement de valeur sacrément moche) Une de mes proches a allaité ses 5 rejetons jusqu’à leur 18 mois voire plus et tout le monde y allait de son petit commentaire. Que la ménagère lambda se permette de critiquer, on s’en cale un peu. Mais que le personnel hospitalier s’y mette aussi, c’est carrément aberrant. La pelle est plus méritée, et même la pelle à crottin, elle est plus grosse et elle pue.

  11. merci de continuer à me faire rire sur l’allaitement !!! ca me fait un bien fou parce qu’entre ma momzilla « tu vas pas l’allaiter jusqu’à 20 ans quand même !!! » et ma bmomzilla « faudra pas s’étonner s’il a des perversions ce petit » l’ambiance est pas trop à la fête !!!

    alors oui je t’aime, je t’adore pour ta gouaille et ton coup du lait pas périmé je vais le ressortir à mes 2 abominables la prochaine fois que je les aurais au tel !!!!

    jt’ai mm fait de la pub sur mon blog !!!

    pleins de bisous à toi et à ton petiot !!!

  12. wai, bref, tu nous prouves encore qu’il y’a vraiment trop de pression pour les non-allaitantes en France!!! ;-)

  13. Il te faudrait un hôpital du Québec :) Ici, c’est plutôt le contraire. Ne pas allaiter, c’est la honte et les seins nourriciers s’en sortent donc glorieux!

    J’adore te lire. Tu es rafraichissante. Merci!

  14. Moi on m’a dit que l’allaiter encore à 8 mois c’était la « laisser me mener par le bout du nez ».
    Eh oui ! Ma fille demande le sein juste pour me faire chier et moi je lui donne à contre-coeur, c’est évident. Qu’elle veuille le sein car c’est la chose la plus naturelle du monde et que je lui donne parce que c’est mon bonheur de la nourrir c’est impossible ! pfff

  15. Déjà, qualifier « d’allaitement long » une durée de moins d’un an, c’est quand même sacrément c… relatif.
    Je n’ai pas forcément prévu d’allaiter beaucoup plus de 6 mois (de toute façon, je dois à mon grand désespoir compléter, je n’ai pas assez de lait), mais un gamin ça peut s’allaiter jusqu’à 2 ans sans problème, hein. Et je pense que les nanas qui maintiennent l’allaitement pour des raisons égoïstes ont bien d’autres moyens de passer leurs névroses à leurs gamins. « Une tétine plutôt », et ta soeur !
    Ca me rappelle le pédiatre qui, à la mater, voulait absolument que je lui en achète une parce que « le réflexe de succion c’est important, il souffre là ». Ducon !

  16. Excellent ! Moi aussi je ne me sentais absolument pas encouragée pour allaiter, mais ce que tu as entendu, ça frise le harcèlement nichonesque ! Tu devrais envoyer ton article au directeur non mais sans blogue

  17. Y’a pas plus triste et plus destructeur que l’absence d’information (ou pire, la mauvaise information) !

    Cela dit, malgré les circonstances du billet, j’avoue que j’adore tes histoires de nichons :D

  18. J’adore ton post. Même si je n’ai allaité mes deux bébées qu’un mois, je trouve ça dingue que le personnel hospitalier soit toujours bourré de préjugés et de manque de tact. Ils n’ont toujours pas compris qu’il s’agit d’un choix personnel et donc à respecter ? Même s’ils ont bien le droit de penser ce qu’ils veulent mais qu’ils le gardent pour eux, qu’ils fassent leur boulot et qu’ils nous fichent la paix !!
    En tout cas, continue à bien nous faire rire !

  19. Bravo pour cet article qui m’a mis le sourire au lèvre (et rempli le tire-lait rapidement par la même occasion) !
    Bonnes tétées au calme cette fois !

  20. Quand dans ce genre de situation j’avancais les recommandations de l’OMS, j’ai eu un pédiatre qui m’a laché « oui mais vous savez leurs recommandations c’est surtout pour les pays en voie de développement !  »
    Comme si nos enfants n’avaient pas eux aussi besoin de ce qu’il y a de meilleur !
    J’ai explosé de rire plusieurs fois en te lisant en tout cas, merci pour ta plume trempée dans l’acide ! ;-)

  21. J’adore ton billet!!!!! Tua s entièrement raison!

    C’est quand meme dingue, un coup on culpabilise les mères qui n’allaitent pas, le coup d’apres on emmerde celles qui allaitent! Mais que chacun s’occupe de SES miches et a ira mieux ! LOL

  22. bravo !!!!!! bravo!!!! bravo !!!! voilà une jeune femme qui en a !! faute d avoir des c**** au moins tu as des miches !!!!!!!!! tetes ptit bout, tetes autant que tu veux, et toi maman continue! et continue leur faire fermer leur bouche a tous ces cons !!
    biz d une maman qui a allaité son ainé et qui allaite encore sa derniere !

    • comment dire tout simplement que j’adore!!! J’ai l’impression d’entendre parler de mes collègues infirmières et puer de mon service.. « arrgghhh t’as allaité 13 mois!!! arrgghhh tu sais que faut couper le cordon à un moment à 13 mois c’est un petit garçon!!! » Deux claques ouais!!! Moi franchement j’aime bien quand j’ai des mamans qui allaitent dans mon service non seulement bb est bien, serein contre maman qui est rassurante, mais en plus moi en tant qu’infirmière j’ai pas à commander les bibs, à gueuler quand il me manque un bib lol….

  23. J’adooore XD
    C’est terrible ça quand même de devoir justifier un allaitement !!!! Violenter un enfant ne choque quasi personne alors qu’allaiter oui !!!! C’est le monde à l’envers !!!!

    Bravo et j’adore ce billet ♥

    Ps : j’allaite encore mon loulou de 18 mois mais bon seulement le matin, ça va en rassurer certaines qu’il ne soit pas accroché à mon sein plusieurs fois par jour à son Grand âge XD

  24. Je viens de découvrir ce blog et j’adore. J’ai vécu à peu près la même chose quand ma p’tite 2ème a été hospitalisée à l’âge de 1 mois ; les remarques débiles, méchantes sur mon allaitement de la part du personnel médical. Ils m’ont quand même demandé pendant tout le séjour (6 jours) de fournir des selles solides et m’ont affirmé qu’elle avait une gastro puisque ses selles étaient liquides!!! Et ils m’interdisaient le contact direct pour que JE N’ATTRAPE PAS CE QU’ELLE AVAIT !!! (méningite virale finalement). Il faut l’avoir vécu pour le croire. J’ai envoyé baladé tout le monde mais beaucoup trop gentiment, avec le recul, j’aurais dû leur dire d’aller se faire … Finalement ma louloute a guéri naturellement, sans traitement et s’est sevrée d’elle-même à 20 mois. C’était en 2003.

  25. Je me reconnais vraiment dans ce que tu racontes !! Ma petiote a fait un séjour à l’hôpital qd elle avait un an pour déshydratation (elle ne prenait que le sein en tétouillant depuis plusieurs jours), elle a passé les 48h pendue à mon sein quasiment en permanence… Je te raconte pas les remarques des infirmières !!! Surtout celle de nuit, qd elle a cherché ma fille dans son lit à barreaux et qu’elle l’a trouvée endormie contre moi (le sein en bouche…).
    Bravo pour ce que tu fais, c’est super, tellement vrai et ça me fait bien rire aussi !

  26. je crois que je t’adore !!!! :D , suis aussi genre chiante vis à vis du corps médical, surtout quand ils parlent de ce qu’ils ne connaissent pas ! ;)

  27. Pingback: Solen « Je suis une Seinte·

  28. Très chouette témoignage ! merci d’y avoir inclus l’humour, ça rend plus fort :-) Je partage… Je partage… sur la toile.

  29. jusqu’à 3 mois : quoi? t’allaite pas? mère égoïste!!
    après 3 mois : quoi t’allaite encore? mère castratrice!

  30. Je viens de tomber sur cette jolie description du combat pour pouvoir allaiter en paix. (ça semble débile de dire ça… mais non en fait, c’est un combat).
    J’ai rencontré bien trop de personnes comme ces médecins, pédiatres, sage-femme qui, si tu n’as pas la force de résister, te font passer au lait artificiel.

    Voilà pourquoi ma marmotte n’aura que très peu connu les joies de l’allaitement…

  31. meuuhh voui qu’on les aime tes nichons voyons !^^ t’as des nibards couillus et j’kiff à donf !^^

  32. Moi je dis n’importe quoi encore ! Franchement moi j’ai eu le droit à tout et surtout à des réflexions du genre du compte l’allaité jusqu’à ses 18 ans ! ça ne va pas être pratique avec sa future copine ! Et j’avais beau envoyé ce beau monde (y compris mes parents) sur le site de la leache league ils trouvaient toujours des articles pour démontrer le contraire ! Comme quoi des cons il y en a partout.

  33. 8 mois / allaitement long ? Même pas je trouve… (rmq, mon ex-généraliste m’avait sorti un « mais vous allaitez encore ?! » à 4 mois et demi …)
    Enfin, bravo pour ta ténacité :)

  34. Pingback: mamaNANA et moi « Je suis une Seinte·

  35. Pingback: Happy Housewife « Je suis une Seinte·

  36. je viens de tomber sur ce billet un peu par hasard… mais que je l’aime, ce billet !!
    mon nain a eu des soucis de sante. 1ere hospitalisation a 6 semaines, avec chirurgie lourde, 2j en reanimation, on a mis une bonne quinzaine a rentrer chez nous et il a probablement bien failli y rester. re-anesthesie a 5 puis 6 mois, et d’autres sont prevues. mon nain a 7,5mois, et il est toujours allaite, meme si c’est en mixte.
    quand on a ete aux urgences la 1ere fois, ca faisait des semaines que je m’inquietais, que je refusais de croire les « c’est votre lait le soucis » de mon (ex) pediatre et les « tu psychottes » de mon conjoint. pendant nos 2 semaines d’hospitalisation, ca a ete allaitement exclusif. d’abord parce que de toutes facons, le nain me crachait a la tronche les tetines sous toutes leurs formes, ensuite parce que ca me tenait a coeur. mais surtout, parce que les equipes medicales (parce que j’en ai vu plusieurs) nous ont beaucoup soutenus. on m’a prete un tire lait pour que je puisse me « depanner » sans apporter la valise que j’avais louee a la pharmacie. on nous a dit et redit (au conjoint aussi, ce qui m’a evite d’avoir en plus a me battre avec lui) que le lait maternel, c’est ce qu’il y a de plus digeste pour un bebe, ce qu’il y a de mieux pour reprendre l’alimentation apres 3j a jeun, l’ideal pour le proteger des microbes qu’il n’aura pas manque de rencontrer a l’hopital, et un sacre reconfort pour lui dans ce milieu inconnu. on nous a aides a trouver de nouvelles positions d’allaitement, on m’a rassuree quant a ma lactation qui avait pas mal baisse apres le stress et les 3j de mise a jeun. on m’a ecoute, et aide a dedramatiser la situation. et on est repartis en allaitement exclusif.
    maintenant, on est en mixte, et mon nain accepte aussi bien le sein que le biberon. mais quand nous passons 3j a l’hopital pour une anesthesie, c’est meme pas la peine que je prevoie des biberons, il n’en veut absolument pas. meme pour complementer apres une tetee trop juste, parce que forcement, avec un allaitement mixte, ma production n’est plus vraiment adaptee pour un exclusif. bah c’est pas grave, on passe notre temps allonges, moi les nichons a l’air, et c’est open bar. et ces calins, cette proximite, nous font autant de bien a l’un qu’a l’autre.
    et je suis on ne peut plus d’accord quand tu dis qu’a l’hosto aussi, il faut savoir dire « j’allaite et je t’emmerde »

  37. Pingback: Je suis une Seinte·

  38. Pingback: Mère laitière à l’hôpital « Je suis une Seinte·

  39. Pingback: La Petite Echarpe sans Noeud chez toi ! | Maxi best of McMaman·

  40. Moi je n’ai jamais allaité et je respecte ton coups de gueule face aux critiques…
    D’ailleurs je partage…
    @ bientôt (franchement je découvre ton blog et j’adore),
    Pauline

    ps: d’ailleurs, tu vas même recevoir un mail :)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s